Accueil » News » Caudry : Selon le maire, la Covid-19 a coûté 201 000 € à la Ville

Caudry : Selon le maire, la Covid-19 a coûté 201 000 € à la Ville

  • par

Depuis le début de l’épidémie, la Covid-19 a coûté 201 000 € à la Ville de Caudry. Le maire ne prévoit pas d’augmenter les impôts mais certains travaux prévus pourraient être reportés.

L’épidémie de Covid-19 a engendré des frais inattendus pour les communes. A Caudry, la note est plutôt salée avec un coût global de 201 000 €. La principale dépense c’est bien sur les masques (80 000 €) pour les habitants et agents communaux mais aussi le reste du matériel (visières, blouses, thermomètres frontaux, etc) qui a coûté 28 000 €.

« Nous avons vraiment bien équipé les personnes notamment les directeurs(trices) d’écoles, les ATSEM, les assistantes de vie scolaire alors qu’ils dépendent de l’éducation nationale normalement » précise Frédéric Bricout. Si la Région a aussi fourni des masques, elle a surtout été une aide logistique dans le cadre de la création de la centrale d’achat de masques. « Mais c’était surtout intéressant pour les collectivités qui ne disposent pas de producteurs locaux. Ici nous avons la chance d’être au cœur de la production. Nous les connaissions déjà. Nous aurions pu être en contact direct avec eux » indique Christine Bacout, directrice générale des services.

A noter que la Ville va bénéficier d’une subvention d’État de 25 600 € pour rembourser une partie du montant dépensé pour les masques.

Des primes pour les agents mobilisés

La Ville va aussi débourser 35 000 € afin de verser une prime Covid-19 aux agents municipaux qui ont continué à travailler pendant la crise dans des conditions parfois difficiles. « Je tiens notamment à remercier notre service des pompes funèbres qui a dû gérer des décès avec suspicion de Covid-19 alors que l’État et le Préfet ne donnaient aucune information au début. Je pense aussi à la police municipale qui n’a jamais arrêté. Elle a mis en relation les gens dans le besoin avec de nombreux bénévoles pour les courses, etc. Un numéro SOS Solidarité a été mis en place. Des bénévoles mais aussi nos agents étaient derrière le téléphone pour répondre aux appels. Certains appelaient les personnes 3 ou 4 fois par jour pour leur remonter le moral » indique Frédéric Bricout.

D’autres services stratégiques ont également été maintenus pendant la crise : le service d’accueil, l’équipe de direction, le service informatique, le service d’état civil… mais aussi les services techniques (voirie, espaces verts) notamment à la demande des commerçants car les ordures et autres encombrants n’étaient plus ramassés. Pendant la crise, la SICOS a produit du gel hydroalcoolique en quantité industrielle. Les services techniques ont été mobilisés pour servir de plateforme logistique afin de distribuer le gel dans tout le département jusqu’à Denain ou même Lille.

Une prime pour le CCAS

Le maire va aussi verser une Prime Covid-19 pour le CCAS et les entreprises d’insertion pour un coût total de 30 000 €. A noter que le Département va verser une prime aux aides à domicile. Une enveloppe de 28 000 € est prévue à cet effet.

Des aides pour
les commerces

La Ville a aussi déboursé de l’argent pour aider ses commerçants. Elle a exonéré de loyers pendant trois mois les commerces qui occupent un local appartenant à la commune (un coût total de 7000 €) et versé une subvention exceptionnelle de 20 000 € à l’Office du commerce caudrésien.

Quelles conséquences ?

Ces dépenses inattendues vont évidemment porter un coup au budget communal. Certains petits travaux d’entretien prévus dans la commune (des réfections de rues, etc) risquent d’être reportés. Mais Frédéric Bricout l’assure, il n’augmentera pas les impôts. Et puis la Ville va aussi faire des économies suite à la crise. En effet, de nombreuses animations sont annulées (feu d’artifice, carnaval d’été, etc). Cela devrait permettre d’économiser environ 124 000 €.