Accueil » News » Malijet Maroc était et reste dans tous les combats pour le Sahel et avec le Sahel Bamako Mali

Malijet Maroc était et reste dans tous les combats pour le Sahel et avec le Sahel Bamako Mali

  • par

Le Maroc est et reste dans toutes ses luttes pour le Sahel et le Sahel

La communauté internationale doit savoir que le Maroc a et sera dans tous les combats pour le Sahel et avec le Sahel; une démarche dictée par une vision humaine dessinée par le roi du Maroc depuis son accession au trône marocain.

C’est le minimum à maintenir dans la déclaration du ministre marocain des Affaires étrangères, tenue le 12 juin 2020, à l’occasion de la première conférence ministérielle de la Coalition internationale pour le Sahel, qui rassemble une quarantaine de pays et organisations dont le but est de coordonner l’effort militaire et ldéveloppement, ainsi que le soutien au retour de l’État sur le terrain.

Il est certain que la dimension sécuritaire, bien qu’insuffisante en soi, restera nécessaire et c’est pourquoi l’expérience marocaine du renseignement et de la lutte contre le terrorisme a toujours été mise à la disposition des partenaires marocains à l’échelle régionale et internationale.

Une expérience reconnue et appréciée par tous les pays alliés et amis du Maroc, notamment à travers le soutien à la création du Collège de défense du G5 Sahel à Nouakchott, tandis que 203 places de formation sont attribuées chaque année dans les institutions militaires marocaines.

N’oubliez pas que les Forces armées royales marocaines apportent tout leur soutien en dehors de leur région et sont notamment mises à la disposition de l’Ecole de Maintien de la Paix d’Alioune Blondin Beye de Bamako pour distribuer de courts modules.

Il est clair que pour le Maroc le Sahel est une région de voisinage géographique caractérisée par une appartenance historique, culturelle, politique et géostratégique et c’est pourquoi l’action marocaine est incontestablement centrée sur le développement humain, élément essentiel de la continuité de sa lutte contre le terrorisme, dont la raison d’être n’est que l’insécurité, le chômage et le déficit éducatif, une sagesse pour laquelle il est plus qu’important de créer de la richesse pour appauvrir le terrorisme et lui retirer ses principaux arguments.

Le Maroc, en choisissant ce choix d’investissement dans le développement socio-économique et humain, voit une solution durable au terrorisme.

Cette approche marocaine a permis Clinique périnatale Mohammed VI à Bamako mais aussi y contribuer à travers l’Institut Mohammed VIformer les imams, mourchidines et mourchidates à immuniser les esprits et les cœurs en promouvant un islam tolérant et le juste milieu, dont Plus de 93% des étudiants étrangers (937 sur 1002), inscrits aux cycles de formation de l’Institut pour 2018-2019, viennent des pays de la CEDEAO et du Tchad.

Il est clair que la sécurité continue d’être un problème au Sahel depuis plus de deux décennies en raison d’une dégradation des conditions de sécurité régionales, d’un rayon de violence sensiblement plus grand et d’un tissu social de décomposition totale à un moment où la pauvreté et l’insécurité alimentaire se dégradent, tandis que la pression démographique entrave tout effort de développement.

Une approche globale est nécessaire et devrait inclure le rôle essentiel de la CEDEAO, car la victoire sur le terrorisme sera multidimensionnelle (militaire, sécuritaire, politique, socio-économique et religieuse) ou non.

ABEILLE soulignéhein que si les actions militaires et sécuritaires sont un élément essentiel de la réponse au terrorisme, il doit assurer cet équilibre subtil, qui l’empêche d’alimenter accidentellement la spirale de la violence; pourquoi les Nations Unies, en tant que co-leader de cette initiative, aux côtés de la France, de G5 et de lisnion Européen garantirait l’inclusion et renforcerait la légitimité, y compris aux yeux du peuple local.

Une approche marocaine sur une vision tracée par le roi Mohammed VI du Maroc depuis le début de son règne. Avant tout humaine, elle s’articule autour du triptyque indissociable: sécurité, développement humain et formation.

A noter que le souverain marocain a ordonné l’expédition le 11 juin 2020 d’un avion transportant de l’aide médicale en Mauritanie pour l’accompagner dans sa lutte contreune pandémie COVID-19[feminine. Aide marocainee Cette reflète la solidité des relations exemplaires entre les deux pays et les deux peuples. Celui-là Aide marocainee suit les instructions du roi du Maroc la mise en œuvre d’initiatives de solidarité avec beaucoup d’autres Pays africains depuis le début de la crise épidémiologique en CONTRE.oronavirus pour les aider à faire face à la pandémie COVID-19[feminine.

Spécialement depuis le souverain marocain vient de donner, 14 juin 2020, ses instructions pour fournir une assistance médicale à 15 pays africains, à savoir le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, le Congo, Eswatini, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Malawi, la Mauritanie, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sénégal, la Tanzanie, le Tchad et la Zambie.

Cette assistance médicale vise à fournir du matériel médical préventif pour soutenir les pays africains dans leurs efforts de lutte contre la pandémie de COVID-19.

Qil dit mieux! Certainement pas l’Algérie ou les anciennes puissances coloniales devenir ridicule pour eux nettoyer population ! Jamais vu !

Copyright Malijet © 2008 – 2020. Tous droits réservés

La source: Farid Mnebhi