Accueil » News » L’Afrique du Nord deviendra la plus grande région d’importation de blé en 2020/2021 (USDA)

L’Afrique du Nord deviendra la plus grande région d’importation de blé en 2020/2021 (USDA)

  • par

(Agence Ecofin) – En 2020/2021, l’Afrique du Nord pourrait être le premier importateur mondial de blé. Cette situation sans précédent sur trois ans est principalement liée à la baisse de la production dans certains pays de la région. L’Égypte sera toujours le moteur des importations avec 43% du total des achats.

En 2020/2021, l’Afrique du Nord pourrait devenir le principal centre d’importation de blé, la première en trois saisons. Cela est estimé par le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA) dans sa dernière prévision du marché des céréales, publiée en mai dernier.

Les achats de céréales peuvent même atteindre 29,7 millions de tonnes, soit 7,4% de plus que la campagne précédente lors de la campagne de juillet. Ce niveau d’importation place la région d’Asie du Sud-Est, d’Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient, les autres moteurs de la consommation mondiale de blé.

Au Maroc, les volumes importés devraient atteindre un record de 5,8 millions de tonnes, principalement en raison d’une prévision de production de 33% au cours de cette campagne dans un contexte de sécheresse. Dans cette optique, l’exécutif a déjà prolongé la suspension des tarifs du blé tendre jusqu’à la fin de l’année.

Du côté tunisien, une augmentation d’un tiers des importations à 2,5 millions de tonnes de blé est attendue, en partie à cause d’une sous-performance importante des équipements de production. En Algérie, le volume importé devrait augmenter de 15,3% à 7,5 millions de tonnes en 2020/2021. Il convient de noter que cette dernière prévision est encore incertaine en raison de la baisse des réserves de change du pays, en raison de la crise économique provoquée par le virus corona.

En Égypte, premier importateur mondial, les volumes devraient être quasiment stables en 2020/2021, avec des achats estimés à environ 13 millions de tonnes selon l’USDA.

Hope Olodo

Lisez aussi:

06/06/2020 – L’indice FAO des prix des produits alimentaires tombe à son plus bas niveau depuis décembre 2018