Accueil » News » Consommer, consommer, il reste toujours quelque chose

Consommer, consommer, il reste toujours quelque chose

  • par

Vêtements, matériel de bricolage, objets de décoration, un restaurant, des chaussures, un maillot de bain, un bar, des vêtements, de la peinture, des chaussures, un plein d’essence … Je me demandais ce matin si j’avais beaucoup mangé depuis fin de l’incarcération. Quand je vois les relevés de compte de famille, j’ai l’impression que c’est le cas. Sans le « bouche fraîche, qui n’ont jamais riposté au cours des quatre dernières semaines, au contraire, à raison de trois repas par jour (et parfois une petite collation).

La consommation est un peu pénible dans la guerre de reprise et le rétablissement de la confiance. En France, il faut attendre jusqu’à 8h45 le 30 juin pour connaître les chiffres officiels de la consommation des ménages en mai (le début de la déconfusion date du 11 mai, n’oubliez pas). L’Insee peut avoir préalablement publié certaines indications partielles. Plusieurs baromètres déjà disponibles suggèrent une accélération des dépenses familiales (notamment le nombre de visites de centres commerciaux et la restauration de filières spécialisées). Ma liste d’achats ne comprend pas encore les réservations de vacances, l’accès à la piscine ou au cinéma ou à un spectacle. Ces secteurs sont encore inconnus ou n’ont même pas la possibilité d’exercer, ou avec des limites insurmontables. Ils devront être étroitement surveillés dans les prochaines semaines.

C’est toujours la belle habituée de la foire. Contrairement à la consommation, certains indices sur une pente ascendante, mais encore loin d’un retour à la normale, sont déjà revenus à leur niveau antérieur. Le Nasdaq avec ses sommets historiques (!), Le S & P500 avec son prix à partir de 1hein Janvier. C’est presque incroyable compte tenu du contexte. Dans sa dernière vidéo, notre spécialiste interne du décodage des marchés financiers, Xavier Delmas, donne un aperçu simple et intéressant du pourquoi du comment.

Pour le reste de la semaine, on parlera beaucoup de la banque centrale américaine, qui entamera aujourd’hui sa réunion périodique de deux jours jusqu’à la mise à jour traditionnelle de la politique monétaire demain soir. La Fed a déjà dévoilé lundi une nouvelle mesure: élargir son programme de prêts aux PME pour atténuer les effets de la crise. Nous n’entendons plus Donald Trump critiquer Jerome Powell. Ne le blâmez pas non plus de garder des munitions en cas de coup dur.

Dans un autre registre, l’Arabie saoudite a confirmé qu’elle augmenterait sa production jusqu’au quota Opep + en juillet (elle avait récemment été exportée « )remises volontaires« pompes ». Cette annonce n’est pas anodine, mais n’a pas endommagé le marché pétrolier, autre signe d’une certaine normalisation.

Le CAC40 a atteint 0,5% à 5201 points peu après les premiers échanges.

Les faits saillants économiques d’aujourd’hui

Eurostat publiera la dernière estimation du PIB pour 1 heure à 11 heures.hein trimestriel et trimestriel de l’emploi. Aux États-Unis, des stocks de gros et l’enquête de recherche d’emploi JOLTS (16h00) sont en vue.

L’euro a légèrement baissé à 1,1288 $. L’once d’or s’échange à 1695 $. Petole a légèrement reculé à 38,41 USD pour le WTI brut américain léger et à 41 USD pour le Brent de la mer du Nord. La dette américaine sera remboursée de 0,84% en 10 ans. Le Bitcoin a perdu 1% à 9680 USD.

Les principaux changements dans les recommandations

  • AMS: Julius Bär reste en vente avec un prix cible passé de 18 à 27 CHF.
  • BASF: HSBC passe de l’achat à la détention en ciblant 51 EUR.
  • Voitures: Morgan Stanley passe de la surcharge pondérale à la pondération en ligne, ciblant 240 SEK.
  • Deutsche Telekom: Jefferies passe de la détention à l’achat avec un objectif de 17,20 euros.
  • Elis: Morgan Stanley passe d’une surpondération à une surpondération en ligne avec un prix cible relevé de 11,50 à 15 EUR.
  • Emmi: Baader Helvea continue de s’accumuler avec un objectif de prix réduit de 920 à 890 CHF.
  • Flutter: HSBC passe de la conservation à l’éclairage en ciblant 10 000 GBp.
  • Greggs: HSBC va alléger en ciblant 2000 Go.
  • Grifols: HSBC passe de la foudre au stockage en visant 27,30 euros.
  • Kering: J.P.Morgan augmente son prix cible de 525 à 610 EUR.
  • Lonza: Société Générale commence à suivre l’achat en ciblant 600 CHF.
  • Pirelli: AlphaValue n’a pas encore été abaissé avec un prix cible qui passera de 4,45 à 4,66 EUR.
  • Rémy Cointreau: Berenberg passe de l’achat à la garde et se concentre sur 117 EUR.
  • SGS: Barclays passe de la surpondération à la surpondération en ciblant 2 600 CHF.
  • Siemens: le Credit Suisse continue de faire mieux avec un objectif de cours relevé de 125 à 145 euros.
  • Temenos: Citigroup va en acheter un autre.
  • Unibail: Jefferies est conservé avec un objectif de cours passé de 41 à 59 EUR.
  • Wizz Air: Berenberg reste en vente avec un prix cible qui est passé de 3200 à 4000 GBp.
  • Worldline: Citigroup augmente son objectif de cours de 75 à 82 EUR.

Nouvelles de la société

En France

Veolia émet 20 millions d’euros d’obligations 2032 avec un coupon de 0,8%. La condition suspensive est remplie pour la poursuite de la collaboration entre Pfizer et Valneva dans le vaccin contre la maladie de Lyme (VLA 15), résultant en un premier versement de 130 millions de dollars au laboratoire français. Auchan réserve Voltalia (qui fait également partie des actifs de la famille Mulliez) pour se fournir en énergie verte. Capelli rapporte une activité dynamique depuis la fin du confinement. Adocia fera une présentation lors de la conférence virtuelle ADA. SRP Groupe s’approche du lancement d’une augmentation de capital de 8 à 10 millions d’euros à 0,15 euro chacun. Stingray choisit Targetspot (Audiovalley) pour générer des revenus avec son contenu audio. Erytech annonce ses résultats préliminaires « encourageant« avec Eryaspase dans TOUS en phase II, sans donner beaucoup de détails. Onxeo a réalisé un placement privé de 7,3 millions d’euros, souscrit par un nouvel investisseur, Invus Public Equities, et par Financière de la Montagne, actionnaire historique. Egide signe un accord de distribution commerciale en Russie avec SD Solutions. Kering, Christian Dior, Navya, Prodways, Anevia, Genfit, Groupe Gorgé, Carmila, Antalis, Vergnet, Balyo, Voluntis communiquent lors de leurs assemblées générales. La Compagnie des Eaux de Royan a publié ses comptes.

Dans le monde

Volkswagen nomme Ralf Brandstätter à la tête de VW et confirme Herbert Diess comme président du conseil d’administration dans un contexte de lancement difficile de la nouvelle Golf et de préoccupations concernant la future voiture électrique ID-3. Nestlé vend sa marque de pâtes Buitoni en Amérique du Nord pour 115 millions de dollars à Brynwood Partners. La compagnie aérienne Cathay Pacific et ses deux principaux actionnaires, Air China et Swire, ont été suspendus mardi à Hong Kong avant qu’un plan de recapitalisation massif ne soit présenté. General Electric émet 3 milliards de dollars d’obligations pour se refinancer. Selon Bloomberg, selon le Wall Street Journal, Chesapeake Energy and Tailored Brands, California Resources se prépare à la faillite. L’Autriche octroie 450 millions d’euros à Austrian Airlines (filiale de Lufthansa). International Business Machine a déclaré la vente d’équipements de reconnaissance faciale.

Il publie. British American Tobacco, Brown-Forman, Tiffany, Aveva, Big Yellow, SII …

Conférences :