Accueil » News » 14 h 00 analyse de presse 09/06/2020 | CCFA

14 h 00 analyse de presse 09/06/2020 | CCFA

  • par

Les faillites d’entreprises dans le monde devraient augmenter d’un tiers d’ici 2021 par rapport à 2019 « , malgré les mesures de soutien …

Selon un rapport de l’assureur-crédit Coface, les faillites d’entreprises devraient augmenter d’un tiers d’ici 2021 par rapport à 2019, « malgré les mesures de soutien du gouvernement » aux opérations. Parmi les économies avancées, les États-Unis devraient être particulièrement touchés par une augmentation de 43% de ces défauts, qui devrait également augmenter de 37% au Royaume-Uni, 24% au Japon, 21% en France et 12% en Allemagne. . Les pays émergents ne devraient pas être épargnés avec une augmentation attendue de 44% au Brésil et de 50% en Turquie, car ces États sont touchés par «la baisse des revenus du tourisme», les transferts d’argent des travailleurs étrangers et la baisse des prix des matières premières, dit le rapport, qui s’attend à une baisse de 4,4% du PIB mondial cette année.

« La forte augmentation des sinistres reflète une augmentation du risque de crédit pour les entreprises à court terme (6 à 12 mois) », a expliqué Coface, qui a indiqué d’abord le transport, puis l’automobile, la métallurgie, la distribution, le textile et l’habillement, comme les secteurs les plus sont vulnérables à la pandémie de Covid-19. La crise du virus corona est «principalement une crise de mobilité qui remet en question notre façon de voyager, à la fois quotidiennement et accessoirement, au pays et à l’étranger», explique l’assureur-crédit. « Les niveaux d’endettement de l’industrie automobile mondiale montent en flèche, ce qui devrait inciter de nombreuses entreprises à vendre et à restructurer leurs actifs », prédit-il.

De plus, « la transition des moteurs à combustion interne aux moteurs électriques exercera sans aucun doute une pression supplémentaire sur les fournisseurs », prévient Coface, qui estime que « les constructeurs automobiles traditionnels ont suffisamment investi dans ces technologies avant Covid ». 19 peuvent vivre des situations moins difficiles ».

Source: AFP (8-8-20)Par Alexandra Frutos