Accueil » News » Coiffeurs, dentistes, garagistes: ont-ils le droit de facturer des coronavirus supplémentaires?

Coiffeurs, dentistes, garagistes: ont-ils le droit de facturer des coronavirus supplémentaires?

  • par

le nécessaire
Plusieurs commerçants et artisans ont facturé à leurs clients des frais de nettoyage supplémentaires en raison du virus corona depuis leur réouverture. Ont-ils le droit d’imposer ce taux et y a-t-il un montant à ne pas dépasser?

Revenez chez votre coiffeur, trouvez enfin une coupe à boire ou votre couleur idéale. C’était une des priorités des Français pour sa définition à partir du 11 mai. Surprise désagréable pour nous consommateurs: de nombreux coiffeurs ont augmenté leurs prix.

Ils ne sont pas seuls. Les dentistes, les garagistes et les installateurs de pare-brise facturent à leurs patients ou clients un supplément Covid-19 pour financer les frais de nettoyage ou d’équipement. Parfois à un prix élevé.

Plusieurs chaînes nationales de coiffure ont introduit un supplément de 2 euros (Franck Provost, Jacques Dessange, Saint-Algue), qui correspond au renouvellement systématique des équipements de protection des clients, à l’achat de gel hydroalcoolique ou à la désinfection systématique des équipements, des chaises ou des shampooings. Un client de Montrouge en région parisienne a dû débourser 5 euros chez son coiffeur. Il a partagé sa colère sur les réseaux sociaux avec ce message: « unis mais pas pigeons ».

5 € « Supplément Covid » chez le coiffeur. Pour le masque jetable du coiffeur, et le gel hydroalcoolique 2 pips … Que l’on paie un supplément n’est pas un problème, mais pour le vrai prix. Soutenant mais pas de pigeon!# DéconfinementJour 11

– Sylvain (@SylvainVonB) 21 mai 2020

Un prix élevé imposé au client?

En matière de réparation automobile, le groupe PSA (Peugeot Citroën) préconise une « contribution client » à hauteur de 15 € pour ses concessions, mais ils sont libres d’appliquer le tarif de leur choix. Le groupe propose des sanitaires avancés à 29 € et une désinfection manuelle complète à 49 €. Renault propose un tarif « désinfection des zones de contact » à 12,50 €, désinfection cabine à 29 € et désinfection complète à partir de 49 € « selon vos besoins » , indique le fabricant avec le diamant. 60 millions de consommateurs confirme, sur la base des témoignages reçus, que les propriétaires de garage imposeraient un nettoyage en profondeur à leurs clients sans accord préalable.

Inhabituel!

Ce samedi dans un café parisien. Lorsque nous avons payé, le serveur nous a donné deux billets: un pour les boissons et le second, 50 cents, intitulé « Supplément aux normes d’hygiène ».
Il a expliqué que c’était le gel hydroalcoolique acheté par son patron pic.twitter.com/F2ZYYjzqVW

– Mohamed Sifaoui (@Sifaoui) 6 juin 2020

Et en attendant …

Nouvelle taxe d’État … taxe de convocation
réparation de pare-brise chez Carglass. Covid et contribution solidaire 30 euros ………………… dommage ………………… .. ……….. ud83d ude15 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 ud83d ude16 pic.twitter.com/OAbnrDrEGq

– Le jour viendra où les gens gagneront (@NaphtalineLeBon) 5 juin 2020

La visite chez le dentiste peut également coûter plus cher. Un Bordeaux membre de 60 millions de consommateurs un supplément de 20 € a été facturé par son dentiste, qui a un accord dans le secteur 2. Elle prétend qu’elle n’a pas été prévenue et qu’aucune affiche n’a prévenu les patients dans la salle d’attente. Cependant, la profession est déjà habituée à des normes d’hygiène strictes. Le 14 mai, la Supreme Health Authority a publié un guide de bonnes pratiques pour les soins bucco-dentaires après déconfinition.

Légal ou non?

Ces ajouts sont-ils légaux ou non? Une profession peut-elle l’appliquer? Y a-t-il une échelle à respecter? 60 millions de consommateurs rappelle que les prix en France sont gratuits et que tout professionnel peut appliquer les prix qu’il souhaite. Cependant, il doit informer très clairement son client avec une affiche visible et des devis lors de l’établissement d’un devis.

Si vous constatez néanmoins un abus, il est possible de le signaler aux forces de l’ordre sur le site Internet du gouvernement. Signal Conso.

Il reste à voir combien de temps ce supplément sera appliqué et si certains commerçants ou artisans ne le mettront pas en place de façon permanente.