Accueil » News » Comment devriez-vous considérer les coûts d’entretien et de réparation?

Comment devriez-vous considérer les coûts d’entretien et de réparation?

  • par

le frais d’entretien et de réparation sinon suivez traitements comptables par leur nature, leur importance et leur fréquence. Compta-Facile vous fournit une fiche détaillée sur le administration des frais d’entretien et de réparation.

Comptabilité des coûts de maintenance et de réparation

1. Principes généraux de comptabilisation des travaux d’entretien et de réparation

Quand le les frais engagés pour entretenir ou réparer les propriétés avoir pour conséquenceprolonger la durée de vie probable de cette durée pour une période supérieure à 12 mois par rapport à la période initialement prévue, ils doivent être immobilisation.

Dans le contexte opposé, c’est-à-dire lorsqu’ils permettent de maintenir un actif en bon état pendant la période d’utilisation initialement prévue, ils doivent être enregistrés en coûter, dans une subdivision de compte 615 « Entretien et réparations ».

Enfin, les coûts de maintenance et de révision qui ne prolongent pas la durée de vie d’un actif, mais simplement vérifier le bon état d’entretien d’une maison et en apporter un entretien peut suivre, sous conditions, deux traitements comptables sinon: inscription à actif ou la composition d’un disposition.


Comptables et entreprises, externalisez votre gestion salariale
en appelant Touche Pas à La Paye


2. Comptabilité des frais de maintenance et de maintenance en cours

Les frais d’entretien et de maintenance actuels sont des dépenses qui:

  • non remplacé un de Composants un bien d’équipement;
  • Ne pas ne pas l’objet d’un programme d’entretien majeur ;
  • représenter ne pas de pièces de rechange d’un actif.

Ces coûts doivent être comptabilisés en tant que coûts (et plus particulièrement en tant que compte de charges externes) lorsqu’ils sont encourus.

Voici comment placer un compte de maintenance :

  • nous charge Comptes:
    • 6152 « Entretien et réparation de biens immobiliers » ou 6155 « Entretien et réparation de biens meubles »,
    • 445661 « TVA déductible sur d’autres biens et services »,
  • Et nous crédits le compte 401 « Fournisseurs ».

Voici comment placer une facture d’entretien :

  • nous charge Comptes:
    • 6156 « Maintenance »,
    • 445661 « TVA déductible sur d’autres biens et services »,
  • Et nous crédits le compte 401 « Fournisseurs ».

Sur le plan fiscal, ces coûts sont déductibles dans la mesure où ils maintiennent un actif dans un état tel qu’il peut être utilisé jusqu’à la fin de la période initialement prévue dans le plan de remboursement.

3. Comptabilisation des autres coûts de maintenance

A. Comptabilisation des coûts de remplacement

Les éléments qui composent un bien qui doivent être remplacés régulièrement lors de son utilisation doivent être identifié depuis le début, lors de l’acquisition du bien. Ils doivent être évalué séparément et ont leur propre plan d’amortissement.

Lorsque leur renouvellement a lieu, il faut:

  • deimmobiliser le nouvel élément et un petitamortir sur la durée de vie utile prévue (si elle est supérieure à 12 mois),
  • de supprimer l’élément remplacé de l’article de l’entreprise.

En pratique, cela peut, par exemple, impliquer le remplacement de pièces usées d’une machine.

B. Prise en compte des principaux coûts de maintenance

Sont préoccupés par les coûts de maintenance ici programmes d’entretien majeur à long terme ou visites importantes. Les coûts de maintenance majeurs peuvent suivre deux traitements différents en comptabilité:

1- L’approche par composants

Cette technique consiste à isoler le structure (élément principal de l’actif non soumis à remplacement ou maintenance) Composants (conserver les articles tout en utilisant les actifs clés). Les coûts d’entretien futurs sont estimés dans le prix d’achat à la date d’acquisition de l’actif et apparaîtra séparément dans l’actif. Ils forment un composante amortie sur la période entre deux révisions.

À des fins fiscales, l’approche par composante n’est pas reconnue. Lorsque cette approche est utilisée en comptabilité, des ajustements comptables supplémentaires doivent être opérés: réintégration de la partie dépréciation excessive de la composante « révision », déduction sur chaque révision majeure de maintenance et réintégration de la valeur nette comptable du renouvelable avant la fin de la période d’amortissement. Après le premier renouvellement, le coût d’amortissement de la partie renouvelée doit être réintégré et les anciens frais supplémentaires doivent être déduits du taux d’amortissement de la construction.

2- L’approche préliminaire pour la maintenance majeure

Les dépenses pouvant faire l’objet d’un entretien majeur sont celles qui sont purement prévues vérifier le bon état de fonctionnement d’un bien et d’un apporter une interview, sans prolonger la durée de vie plus loin que prévu initialement.

Voici comment une provision pour gros entretien en fin d’exercice :

  • nous charge le compte 6815 « Dotations aux provisions pour risques et charges opérationnelles »,
  • Et nous crédits compte 1572 « Provision pour gros entretien ou révision majeure ».

La provision doit être comptabilisée jusqu’à la portion des coûts d’entretien futurs déclarée selon la méthode linéaire de l’utilisation passée de la date d’achat de la propriété à la date de l’entretien probable.

Les provisions pour réparations majeures sont déductibles d’impôt à condition qu’elles remplissent les conditions générales de déductibilité des provisions. Les coûts doivent être probables, supérieurs à leur nature et à l’importance des travaux d’entretien et de réparation en cours, et soigneusement évalués à la fin de l’exercice.

C. Responsabilité des coûts d’amélioration

le coûts d’amélioration doit être avec un capital quand ils:

  • permettre à l’entreprise de bénéficier d’avantages économiques futurs supplémentaires par rapport à ceux qui viennent d’être identifiés juste avant les dépenses,
  • peut être évalué de manière fiable.

En pratique, cela peut être le remplacement d’un élément d’actif usagé par un nouvel élément ou transformation d’un élément existant pour le perfectionner.

Leur traitement comptable sera aligné sur celui des composants, de sorte que les coûts seront liés à l’actif principal et inclus dans le compte de classe 2 initialement relancé.

Lorsque l’amélioration implique le remplacement d’une immobilisation, celle-ci doit être isolée et retirée de l’actif (il faudra amortir une dépréciation pour la vente d’immobilisations).

Remarque : Les objets de faible valeur à immobiliser peuvent garder le contrôle dans certaines conditions. Pour plus d’informations: Comptabilisation des articles de faible valeur.

Conclusion : Les frais d’entretien et de maintenance courants doivent être enregistrés sur une subdivision du compte 615. Les dépenses de remplacement d’une partie des immobilisations doivent être capitalisées. Les frais d’entretien majeur peuvent être capitalisés, ou au choix de l’entreprise, au choix de l’entreprise. Enfin, les coûts d’amélioration doivent être capitalisés.