Santé et économie au menu des journaux marocains

publié le
05.06.2020 à 13h18
par
APA

Les journaux marocains ont publié ce vendredi sur le temps supplémentaire que le roi Mohammed VI a alloué au Comité spécial sur le modèle de développement (CSMD), la projection à grande échelle dans le secteur privé et la levée des restrictions. + Conseil + note que le Souverain a invité les membres du CSMD à prendre en compte les nouveaux développements économiques provoqués par la pandémie de Covid-19 à l’échelle nationale et internationale lors de l’élaboration du nouveau modèle de développement.

En fait, c’est l’ensemble d’indicateurs et d’hypothèses sur lesquels ils ont dû s’appuyer pour produire ce modèle devenu obsolète à cause de la pandémie qui soutient la publication et explique que les bouleversements profonds provoqués par cette crise provoquent la les efforts de réhabilitation à entreprendre par les membres de la Commission vont au-delà de la simple mise à jour des indices et avis collectés.

Le nouveau contexte international appelle à un réexamen complet de l’approche budgétaire restrictive et trop utilitaire appliquée à l’éducation et à la recherche scientifique, cite-t-il à titre d’exemple, notant qu’il reste à voir si les profils précédemment choisis pour refléter CSMD peut ou non répondre à la nouvelle exigence.

+ Assahraa Al Maghribiya + écrit que l’appel du roi Mohammed VI aux entreprises marocaines pour mener une action de dépistage à grande échelle dans le cadre participatif de gestion de la pandémie de coronavirus est une nouvelle illustration de “l’excellence marocaine” dans la lutte contre l’épidémie, préserver la patrie et les citoyens et consolider les réalisations impressionnantes dans ce domaine.

L’opération, qui permettra aux dirigeants d’entreprises de protéger les travailleurs et de réduire le risque de propagation du virus, pourrait rassurer les travailleurs et les partenaires de ces entreprises, a déclaré le jury, ajoutant que cette décision reviendrait. la reprise des activités dans de nombreuses unités industrielles après une période d’arrêt, souvent volontaire.

Pour le journal, cette initiative ne peut que renforcer la confiance établie en un temps record entre les différentes composantes de la société.


Aujourd’hui, Maroc + souligne pour sa part que le Maroc est entré dans une nouvelle phase avec une déclinaison régionale du Comité de veille économique (CVE), expliquant que ceux qui viennent de tenir leur première réunion ces derniers jours vont tenter d’apporter des réponses adapté au contexte social et économique de chaque région du pays.

Globalement, les défis restent les mêmes, à savoir la reprise économique, la préservation du pouvoir d’achat et la préservation des emplois, note la publication, précisant que la mise en œuvre des solutions doit être adaptée aux capacités et aux besoins de chaque région. .

Dans le même ordre d’idées, + Al Ahdath Al Maghribia + rapporte que les citoyens qui doutent d’une éventuelle infection par Covid-19 peuvent se rendre dans un laboratoire privé pour effectuer un test de dépistage, à condition qu’ils en supportent le coût, qui ne devrait pas dépasser 250 DH (1 euro = 10,8 DH).

Le test de dépistage est essentiel pour contrer la propagation de l’épidémie, a indiqué une source dans un journal. Par exemple, le ministère de la Santé accordera des permis spéciaux aux laboratoires qui répondent aux critères scientifiques et techniques pour effectuer des tests de type PCR.