Accueil » News » Maxime Baffert, fondateur de Bluedigo

Maxime Baffert, fondateur de Bluedigo

  • par

Avec le début de la deuxième phase de la réhabilitation, les entreprises et les acteurs environnementaux organisent la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, leurs réflexions sur l’impact de l’incarcération et leurs points de vue sur l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Maxime Baffert, fondateur de Bluedigo.

Comment la déconfinition est-elle organisée dans votre entreprise?

Nous sommes de retour au bureau de Bluedigo depuis le 11 mai. Nous faisons tourner les équipes pour rester en dessous du minimum recommandé de 4 mètres2 par personne. Nous avons également mis en place des règles sanitaires strictes pour protéger nos clients et nos livreurs.

Quelles leçons pouvez-vous tirer de la maîtrise de l’organisation du travail et de votre entreprise?

Toute l’équipe a télétravaillé pendant la période d’incarcération. Cela nous a permis de voir que nous pourrions avoir une organisation plus décentralisée. Mais dans le commerce électronique, la logistique et les livraisons, il peut difficilement être contrôlé à distance. La présence au bureau est également importante pour la cohésion de l’équipe!

Selon vous, quel sera l’impact de la pandémie sur votre structure et, plus généralement, sur votre secteur d’activité?

La crise sanitaire actuelle met encore plus l’accent sur la nécessité d’une véritable transition écologique pour les entreprises. Dans le même temps, les mêmes entreprises chercheront également des alternatives moins chères dans ce contexte de crise économique. C’est pourquoi le mobilier de bureau d’occasion est une véritable alternative, à la fois écologique et économique. La révolution du télétravail encouragera également les entreprises à revoir leurs agencements de bureaux, des bureaux plus flexibles, plus respectueux de l’environnement et moins chers!

Qu’avez-vous hâte de refaire après cette longue détention?

J’ai hâte de revoir ma famille et mes amis: les appels vidéo fonctionnent bien, mais ils ne remplaceront jamais le contact physique et l’interaction.

À quoi pensez-vous que cela ressemblera après Covid-19?

Je suis convaincu que l’économie circulaire continuera de se développer car elle est une réponse essentielle à la crise actuelle en réduisant notre dépendance à l’extérieur et en limitant la production de nouvelles matières premières. De nouvelles initiatives circulaires et locales émergent, qui fourniront à terme de nouvelles sources de croissance et d’emplois.