Accueil » News » L’infrastructure informatique, pierre angulaire de l’évolution des technologies éducatives. Jean-Philippe Pouquet, Infinidat

L’infrastructure informatique, pierre angulaire de l’évolution des technologies éducatives. Jean-Philippe Pouquet, Infinidat

  • par

L’apprentissage à distance a évolué à une vitesse vertigineuse ces dernières années, allant de la gamification des tâches et de la narration interactive du programme aux devoirs communs à la conception d’un plan de travail personnalisé pour chaque élève.
La pandémie COVID-19 nous a montré l’importance d’avoir un outil d’apprentissage en ligne immédiatement disponible, mais en plus de la pandémie, d’autres situations, telles que des conditions météorologiques extrêmes qui rendent les écoles inaccessibles, peuvent également demander des conseils. de l’éducation.
Ce contexte devrait changer nos critères lors du choix d’une infrastructure de e-learning, il ne doit pas être robuste et rigide, mais flexible et utilisable sur demande.

Enseignement à distance avec des infrastructures intelligentes

Le chemin vers une nouvelle génération de programmes scolaires est encore long, mais la crise sanitaire actuelle peut inévitablement entraîner des changements majeurs. C’est le préjugé d’un député AE qui le croit la continuité pédagogique ne peut être atteinte que si le système éducatif intègre l’enseignement à distance en tant que partie autonome. Son très récent projet de loi fait déjà sensation …

Quel que soit le résultat, les infrastructures informatiques qui soutiennent l’enseignement à distance doivent résister à des événements imprévus et augmentation soudaine de la demande de volumes d’informations. Ceux-ci sont essentiels dans l’enseignement à distance pour prendre en charge toutes les applications, les fichiers vidéo volumineux, les devoirs envoyés et traités et les informations partagées par les étudiants et les enseignants. Plus le nombre d’utilisateurs d’une interface d’apprentissage à distance est élevé, plus l’infrastructure devra s’adapter. En cas de catastrophe comme en temps normal, Les capacités de l’infrastructure informatique doivent être faciles à augmenter ou à diminuer, rapidement et efficacement si nécessaire. Ce besoin est renforcé par l’application d’applications pédagogiques innovantes qui nécessitent d’importantes ressources documentaires.

Dans le domaine de l’éducation, comme dans tout autre domaine, la capacité d’évoluer au bon moment est déterminée par l’infrastructure informatique. Les systèmes éducatifs sont (en grande partie) dirigés par le gouvernement et institutionnalisés et ne sont donc pas préparés à l’acquisition rapide d’infrastructures. Très souvent, l’achat d’une infrastructure de stockage de données s’accompagne d’une facture globale de plusieurs centaines de milliers d’euros. En cas de crise, comme celle à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui, l’insuffisance des moyens professionnels et techniques demeure, la clé est l’anticipation. Les systèmes éducatifs actuels ne peuvent pas augmenter leurs ressources informatiques assez rapidement pour s’adapter aux changements organisationnels soudains.

Infrastructure pour soutenir les étudiants et les enseignants

Bien que l’intérêt pour les infrastructures d’apprentissage en ligne soit saisonnier, la demande continue de croître. Ces infrastructures doivent donc répondre à la demande et augmenter (ou diminuer) leur capacité selon les besoins. Cependant, les systèmes éducatifs ne sont pas en mesure de transférer et d’installer rapidement du matériel du point A au point B lorsqu’ils ont besoin de plus d’informations en même temps. Pour résoudre ce problème, utilisez simplement deux principes de base:

  • Apprentissage à distance quotidien, pour profiter des avantages de l’investissement tout au long de l’année. Les élèves en difficulté pourront travailler plus individuellement avec l’enseignant, ce qui facilitera l’identification des sources de difficultés. Nous parlons depuis des années de l’incompatibilité du modèle d’apprentissage mis en place entre le XVIIIe et le XXIe siècle. C’est l’occasion de le changer.
  • Adopter une infrastructure qui permet aux systèmes éducatifs de modéliser l’acquisition d’un environnement cloud qui peut facilement s’adapter à la demande si nécessaire, et seulement si nécessaire, sans délai. Même s’ils choisissent de ne pas utiliser le cloud public, pour des raisons de sécurité ou de confidentialité, le modèle d’achat de cloud privé doit être le même que le cloud public: il doit être flexible. Le système éducatif n’utilise pas le budget opérationnel (OpEx) car il dispose d’un budget valable toute l’année. Il devra trouver des fournisseurs d’infrastructures capables de fournir des infrastructures avec une capacité double (ou supérieure) lorsque la facturation se réfère uniquement à la consommation réelle et sans avoir besoin d’installer des équipements supplémentaires en période de demande accrue. demande. Cela n’est pas possible en cas d’urgence sanitaire (comme c’est actuellement le cas) ou en cas d’urgence de sécurité.

E-learning, une culture au quotidien

Pour atteindre ces objectifs, nous devons maintenant démarrer et mettre en place l’infrastructure pour une utilisation partielle (pour que tout le monde soit formé et familiarisé avec les outils), tandis que l’utilisation peut être temporairement augmentée en cas de besoin. Cela signifie que l’infrastructure n’est pas uniquement utilisée pour les activités quotidiennes. Il devrait également permettre la diffusion vidéo en continu, ainsi que l’utilisation d’applications Web, de tests / quiz et d’autres outils d’apprentissage en ligne pour tous les étudiants, à toutes les heures de la journée, sans interruption et sans attendre la livraison de nouveau matériel. Cependant, les autorités locales et régionales ne sont pas équipées pour répondre de manière réactive à ces besoins.

L’apprentissage à distance signifie-t-il la fin de l’enseignement en classe? C’est plutôt une évolution du rôle de l’enseignant qui facilitera suivre le rythme de l’acquisition d’étudiants individuels. Il disposera de meilleurs outils pour accompagner les élèves en difficulté et ainsi y consacrer plus de temps, tandis que les élèves plus à l’aise pourront également progresser à leur rythme.

La crise actuelle nous a appris que l’e-learning est en passe de s’imposer dans l’avenir de l’éducation. L’importance de l’enseignement à distance devrait augmenter à mesure que de plus en plus d’enseignants et d’élèves l’intègrent dans leur vie quotidienne et que les futurs enseignants sont formés à l’utilisation de ces outils. La réalité augmentée, le travail de groupe et collectif complexe, le contact plus étroit et plus personnel avec l’enseignant sont tous des processus d’apprentissage qui soutiendront ces technologies. Il faut donc se préparer aujourd’hui, non seulement à une crise future qui nécessite de grandes quantités d’informations, mais aussi à un usage quotidien plus exigeant. Une infrastructure flexible, permettant une acquisition flexible basée sur des modèles cloud, est essentielle pour la formation et le développement continus.
___________________

Par Jean-Philippe Pouquet, Enterprise Sales Manager pour la France, Infinidat