Accueil » News » 150 millions de dollars de tablettes et d’ordinateurs en cas de deuxième vague

150 millions de dollars de tablettes et d’ordinateurs en cas de deuxième vague

  • par

Le Québec débloque 150 millions de dollars pour permettre aux écoles publiques d’acheter 200 000 tablettes et ordinateurs avant la rentrée scolaire afin que le réseau scolaire soit prêt à faire face à tout événement, Le journal.

Même si le Québec prévoit retourner en classe à temps plein ou à temps partiel cet automne, cette offensive numérique massive permettra aux écoles d’être mieux préparées en cas de deuxième vague de COVID-19 qui pourrait entraîner des fermetures d’école. l’automne. .

Les résultats préliminaires d’une collecte de données effectuée ce printemps par le ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sciences montrent que près de 80 000 étudiants n’ont pas un accès exclusif à une tablette ou à un ordinateur à la maison, ce qui rend l’enseignement plus difficile. d’une certaine distance.

Depuis la mi-mai, l’apprentissage à domicile est obligatoire pour les élèves du primaire de la région de Montréal, où toutes les écoles sont fermées, ainsi que pour tous les élèves du secondaire.

Ces dernières semaines, quelque 70 000 tablettes et ordinateurs ont été prêtés à des familles, a récemment déclaré le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Préparez-vous au « pire des cas »

Conseils scolaires contactés par Le journal ont toutefois indiqué qu’ils ne pouvaient pas répondre à toutes les demandes.

Fin avril, le gouvernement Legault a également annoncé un accord pour mettre à disposition du réseau scolaire 15 000 tablettes connectées à Internet, opération qui a cependant échoué en raison de retards de commande et de livraison.

Ces derniers jours, plusieurs acteurs du réseau de l’éducation ont exhorté le ministre Roberge à se préparer également au « pire des cas » pour l’automne, en raison des difficultés rencontrées par le réseau scolaire depuis la mi-mars, notamment en matière d’éducation en ligne.

Les 150 millions de dollars comprennent le transfert de fonds inutilisés cette année (35 millions de dollars), l’argent déjà annoncé pour l’année 2020-2021 (75 millions de dollars) et les avances sur les montants prévus pour les prochaines années (40 millions de dollars). ), ça dit.

Formation et accompagnement

La priorité sera donnée à l’achat de tablettes et d’ordinateurs portables, qui pourront ensuite être prêtés aux familles. La formation et le coaching seront également disponibles pour le personnel de l’école.

Les centres de services scolaires sont invités à signaler leurs besoins informatiques d’ici le 19 juin.

Un téléphone portable pour l’école à la maison

Début avril, Linda Gravel a levé la main pour obtenir un ordinateur ou une tablette pour les prêts scolaires. Maintenant que la fin de l’année scolaire approche, son garçon doit encore aller à l’école avec un téléphone portable.

« Nous faisons ce que nous pouvons avec les ressources disponibles. Mais mon fils n’a pas pu faire la moitié de son travail », se plaint cette mère basée à Montréal.

Cependant, elle était sûre que sa demande de prêt d’ordinateur avait été priorisée parce qu’un enseignant avait choisi son garçon « parce qu’il en avait vraiment besoin », a-t-elle déclaré.

Mme Gravel est loin d’être la seule dans cette situation. Les enfants de Mélanie Legrand, qui sont en quatrième et cinquième années, ne peuvent pas participer aux cours virtuels de leurs professeurs car ils n’ont ni ordinateur ni connexion Internet à la maison.

Cette maman montréalaise peine à suivre son plan de travail hebdomadaire, qu’elle consulte sur son téléphone cellulaire.

« Ce que je trouve particulièrement difficile, c’est qu’ils ne peuvent pas créer de liens avec leurs amis et leur professeur parce qu’ils ne peuvent pas faire de rencontres en ligne. Ils le manquent », explique Mme Legrand.

La mère doit « se transformer en enseignante » en expliquant les concepts à évaluer à la maison. Des trousses pédagogiques lui sont envoyées, mais elle n’a jusqu’à présent reçu que deux envois.

Il y a quelques jours, l’école lui a proposé de lui prêter une tablette, mais la mère a dû décliner l’offre car l’appareil n’avait pas de connexion Internet intégrée.

Sauvez son année

L’accès à un équipement informatique connecté à Internet peut faire toute la différence pour les étudiants. C’est le cas de Joanie Desroches, une lycéenne de Beaupré qui a obtenu il y a quelques semaines un ordinateur qu’elle avait emprunté à son école.

«Avant, je devais tout faire sur mon téléphone et cela me distrayait à cause des messages qui arrivaient. Maintenant, il est beaucoup plus facile de faire mes devoirs et de suivre mes cours en ligne. L’enseignante qui nous appelle chaque semaine m’a dit que je fais de grands progrès « , a-t-elle déclaré.

Joanie espère maintenant une année réussie qui n’aurait probablement pas été possible sans ce nouvel ordinateur personnel.