Accueil » News » Frais de bureau à domicile pendant COVID-19: un employé peut-il les déduire? – Impôt

Frais de bureau à domicile pendant COVID-19: un employé peut-il les déduire? – Impôt

  • par

Bureau à domicile
contracté pendant COVID-19: un employé peut-il
soustraire?

Depuis le début de la pandémie COVID-19,
de nombreuses entreprises ont exigé de leurs employés
qu’ils travaillent à la maison. Ces employés ont
meublé à leur domicile respectivement un
espace de travail
( » Bureau « ) de
à partir duquel ils remplissent désormais leurs fonctions
professionnel. De plus, beaucoup d’entre eux ont investi
lors de l’achat de fournitures et d’équipement
Bureau à domicile. Certaines dépenses concernent
peut être le bureau à domicile d’un employé
déduit de son salaire pour l’exercice
2020, dans la mesure où certaines conditions sont
les employeurs peuvent les aider
employés pour y répondre.

Aperçu

  1. Sous réserve de certains
    conditions, un salarié peut déduire de son revenu
    le loyer et les frais de bureau à domicile
    consommables directement dans
    la performance de son emploi
    ( » Frais de bureau à
    Maison
    « ) S’il s’agissait de coûts
    requis par le contrat de travail.
  1. L’ARC a indiqué que
    Accord « tacite » entre l’employé
    et l’employeur – que ce paiement soit
    et était, dans ce cas,
    nécessaire au vu des circonstances
    tâches – pourraient être
    assez.
  1. La principale condition relative
    déduction des frais annexes
    à un bureau à domicile, comme le loyer,
    services publics et frais d’entretien
    ( » Dépenses liées à
    Bureau
    « ) Indique que l’employé
    doit jouer en premier lieu (c’est-à-dire plus de 50
    %) son travail dans ce bureau. Cette condition
    « Pour atteindre le primaire »
    généralement trouvé lorsque
    l’employé travaille à domicile depuis plus de six mois
    par an, et est susceptible de se produire lorsque
    l’employé travaille à domicile plus de 50% du temps
    pendant la période où il doit travailler
    à la maison (par exemple, pendant la détention liée
    COVID-19[FEMININE). Aucune exigence comparable à ce que
    ci-dessus n’est pas requis
    frais non engagés dans le cadre d’un bureau
    à la maison, comme la papeterie et les cloches
    longue distance
    ( » Nécessités ).
  1. Pour demander une déduction
    concernant les frais de bureau à domicile,
    l’employé doit lui soumettre le formulaire T2200
    déclaration de revenus personnelle. Le formulaire T2200 est
    signé par l’employeur et certifie que le contrat
    l’employé a exigé que l’employé embauche
    ces coûts pour exécuter des fonctions connexes
    au travail.
  1. Si l’employé a droit
    soustrayez le coût de votre bureau à domicile
    de son revenu du travail, il peut obtenir un remboursement de la
    La TPS ou la TVH a payé ces frais.
  1. L’ARC a expliqué que dans
    dans le cadre de COVID-19, un employeur peut
    travaillé jusqu’à 500 $ avant
    l’achat de matériel informatique personnel, et
    l’indemnisation n’est pas un avantage imposable pour
    l’employé.

Une analyse

Sous le Loi de l’impôt sur le revenu
(«  LIS « ), un employé
peut déduire les coûts de son revenu du travail
un loyer et des fournitures raisonnables qu’il consomme
cadre pour l’exercice de ses fonctions, dans la mesure où
lorsque le contrat de travail l’oblige à fournir et à
payer ces frais et que l’employé
n’est pas remboursé et n’a pas droit
remboursement de ces frais1. De plus pour
déduction des frais de bureau, cette
bureau doit former le lieu de travail où
l’employé exerce principalement ses fonctions2.

  1. « Contractuellement requis
    opportunités d’emploi « 

Un employé ne peut pas déduire ses dépenses
bureau à domicile que s’il est «gardé par son
contrat de travail « pour leur fournir et / ou
Payer3. Cette exigence est
généralement explicitement fourni
le contrat de travail entre le salarié et lui
employeur, mais ne doit pas être
est; cette exigence peut être une condition implicite
le travail4. L’ARC a dit
qu’un accord « tacite » entre l’employé
et l’employeur – que ce paiement soit
effectué et était en fait nécessaire
dans les circonstances pour exercer les fonctions de l’emploi
– pourrait suffire5.

L’ARC a également mentionné qu’en vertu de
d’un « accord formel de
télétravail « , même celle qui a conclu
l’employé est volontairement tenu de fournir un bureau
à la maison et payer certains frais supplémentaires
en relation6. Par conséquent, dans le
partie d’un tel accord, la condition que
l’employé doit être «contractuellement obligé
travail « pour fournir et payer un bureau
doit être trouvé à la maison.

Quand une entreprise demande à ses employés
travailler à domicile pendant la pandémie de
COVID-19, cela peut être comparé à un
« Accord formel de
télétravail « comme décrit
ci-dessus par l’ARC. Donc, dans le contexte de cette
régime, l’employé doit fournir un bureau
son domicile et engage des frais liés à
Bureau. Une directive écrite de l’employeur à son
les employés qui travaillent à domicile
respect de cette exigence.

  1. Dépenses
    lié au bureau

La principale condition liée à la déduction
Voilà les coûts associés au bureau
l’employé doit effectuer principalement
(soit plus de 50%) travaillent depuis
de ce bureau.

(Abeille) « Atteindre
principalement « 

Cette exigence de satisfaire  »
principalement « est un facteur clé
contrats de travail à domicile temporaires
en liaison avec COVID-19.

La possibilité pour un employé de déduire
ses frais de bureau sont limités
à condition que le bureau de
l’employé doit former le lieu de travail où
il «atteint» principalement son
les fonctions7.
En premier lieu, cela signifie
généralement plus de 50% du temps8.

Il n’est pas possible de confirmer avec certitude quelle période de
le temps doit être utilisé tous les
condition pour « effectuer principalement ».
L’ARC a déclaré que «le nombre d’heures
qu’un employé doit travailler dans les conditions de
son contrat de travail devrait être  »
utilisé pour déterminer si plus de 50% du temps
les tâches des employés sont effectuées à partir de
à la maison, et que ces heures pourraient être
influencé par le nombre d’heures supplémentaires
ou autres heures de travail9. Pour un
employé à temps plein, cela peut signifier que
toutes les heures travaillées par l’employé pendant
d’une année civile sont éligibles
déterminer si pendant plus de 50% de ces heures la
l’employé a exercé ses fonctions à
Maisondix. En d’autres termes,
peut-être un employé à temps plein
travailler à domicile depuis plus de 6 mois
d’une année civile pour cette condition
rencontré
. Mais l’ARC aussi
dire que «dans les cas où un
l’employé satisfait aux exigences d’aptitude
une demande raisonnable pour une partie de l’année
cibler cette partie est autorisé « 11.
Ce serait aussi possible
« Plus de 50% du temps » fait référence
la période pendant laquelle l’employé est
requis par son contrat de travail pour travailler
Maison. Dans ce dernier cas, le salarié est obligé
effectuer leurs tâches à domicile pour plus de 50%
temps pendant cette période pour remplir la condition
« atteindre principalement »
.
Revenu Québec a indiqué que cette condition
a été trouvé dans le contexte actuel et un
disposition est presque identique à celle de l’ATI
fournir dans le Droit fiscal de
Québec12.

Plusieurs entreprises ont mis en place un guide de travail
à la maison mi-mars. Dans le cadre de ces directives,
de nombreux employés ont dû travailler
maison à temps plein d’un
date précise et a continué à le faire
jusqu’à maintenant. C’est incertain à l’époque
écrire ces lignes pour connaître la durée
dans lequel ces lignes directrices sont maintenues et il est possible que
les travailleurs commencent à revenir
travailler progressivement comme
la pandémie ralentit. Pour qu’un employé ne
ne travaille pas à domicile depuis plus de 6 mois
déduire d’une année civile
Frais de bureau, le dernier test –
c’est-à-dire la personne qui évalue le critère
d’éligibilité selon la période selon
à laquelle le salarié est lié par son contrat
travail, travail à domicile – est probablement le
Bien
. Cependant, la question est restée sans réponse
et il serait intéressant pour l’ARC de publier des lignes directrices
supplémentaire à ce sujet.

Au cas où la condition
portée principale
trouvé les coûts liés au bureau
qui peut être déduit (comme décrit
ci-dessous) ne doit pas dépasser le revenu du travail
employé pour l’année13.

b) Quels sont
Frais de bureau?

Si les conditions décrites ci-dessus sont
peut être un employé
autorisé à déduire le loyer et ce
autres dépenses liées à son bureau. UNE
employé qui loue le logement dans lequel se trouvent
le bureau peut déduire une partie raisonnable du loyer14.
En revanche, le salarié qui possède son propre
résidence ne peux pas n’en soustrayez pas
(i) la valeur locative de
Bureau; (ii) la déduction pour amortissement; (iii) le
intérêts hypothécaires; (iv) taxes
propriété; ou (v) des primes d’assurance15.
Cependant, le locataire et
l’employé qui est propriétaire de sa maison
peut déduire une partie raisonnable du coût
chauffage, électricité, lampes,
produits de nettoyage et réparations mineures16.

Pour déterminer le montant de certains coûts
peut être déduit, généralement aussi longtemps
la partie du temps consacré à l’utilisation
l’espace comme un bureau à domicile que le
partie de l’occupation du bureau
à la maison doit être envisagée. Comme le
les coûts sont uniquement liés à l’espace
dédié au bureau, cette règle n’est pas
en vigueur. Cependant, si l’espace est partiellement utilisé
comme bureau et en partie comme salle de jeux vidéo
ce ratio doit être pris en compte dans le
calcul de la répartition des coûts17.
Par exemple, si l’espace de bureau occupe 25% de la surface
80% de l’espace est utilisé pour
la performance de l’emploi, l’employé
peut déduire 20% (25% x 80%) des stocks
consommé dans les bureaux et 20% du coût de la
location d’espace (si locataire)18.

  1.  »
    Nécessités « 

Le terme « livraisons » désigne
matériaux « directement utilisés »
« Et qui » ont un rôle intégral et
essentiel »dans l’exercice des fonctions de
le travail19. Investissements
(par exemple, le matériel de bureau) ne peut pas
sont déduits. Par exemple,
Les « fournitures » peuvent contenir des articles
papeterie, timbres, encre, cartouches d’encre,
cartes routières et cartes, mais non incluses
pas de porte-documents, de calculatrices ou d’ordinateur20.

Appels interurbains et téléphoniques
minutes mobiles raisonnablement attribuables
pour obtenir un revenu de travail
déductible en tant que fournitures consommées21.
Cependant, un employé ne peut pas déduire les coûts
les frais de service mensuels pour une ligne téléphonique,
dans le cadre d’un contrat de téléphonie mobile, ou
pour l’accès à Internet. D’autre part,
l’employé a pu déduire une partie de lui
facture attribuable à l’utilisation des appels
liés à son travail.

Frais d’accès à Internet en vertu de l’ARC
et ceux liés à une deuxième ligne
le téléphone représente le coût
résolu qui ne peut pas être directement lié à
utiliser dans le cadre de tâches22.
Quant aux contrats de téléphonie mobile,
l’ARC croit que puisque les fournisseurs de services
une ventilation détaillée des
l’utilisation de minutes dans le cadre d’un contrat
téléphone portable mais n’allez pas plus loin
donc pour les données téléphoniques
cellule, un employé pourrait être seul
capable de justifier le nombre de minutes de téléphone
téléphone portable utilisé pour le travail, mais pas
ne pouvait pas le faire en ce qui concerne
Les données23.

L’ARC l’a indiqué, si l’employé peut
démontrer que le téléphone portable a
utilisé à n’importe quelle fin seulement
professionnellement, il peut déduire les frais de service, mais
l’ARC n’a pas fait cette concession
comme pour les deuxièmes lignes
plans de téléphone ou d’accès
l’Internet24. Revenu Québec a
mentionner les coûts d’utilisation du réseau
Internet peut être déduit s’il est
facturé en fonction de l’utilisation25.

  1. Formulaire T2200 –
    Déclaration des conditions d’emploi

Un employé qui veut déduire les coûts de
le bureau à domicile doit être en sa possession
formulaire T2200 (Déclaration des conditions de travail)
signé par son employeur26. Parties du formulaire T2200
sont pertinentes à ces fins:

  1. que le contrat de travail de
    l’employé l’a forcé à se payer
    les coûts dans l’exercice de ses fonctions;
  1. s’il y avait un avantage ou un
    remboursement de tout ou partie de ces frais;
    et
  • comme le contrat de travail de
    l’employé a exigé qu’il utilise une partie de son utilisation
    domicile pour le travail (et pourcentage).

Les employeurs peuvent aider leurs employés en
informer sur l’obligation de soumettre le formulaire T2200. le
les employeurs n’ont qu’à remplir un formulaire T2200
situations où ils ont des motifs raisonnables de le faire
de telles déclarations et lorsqu’il y a une exigence
expressément ou implicitement dans le contrat de travail
l’employé travaille à domicile et / ou paie
les coûts de main-d’œuvre liés en question27.
Le formulaire T2200 n’est pas requis ne pas
l’employeur de confirmer que le bureau du
le travailleur à domicile est vrai
il «remplit» principalement ses fonctions
D’emploi28.

Notez qu’un employé qui vit dans
Québec et qui veut déduire
des coûts en vertu de dispositions Loi
sur les taxes
du Québec doit remplir et
joindre un formulaire à votre déclaration de revenus
séparés en vertu de cette loi29. Revenu Québec requis
dont les employés présentent un certificat
l’employeur (formulaire TP-64.3 V, Conditions
conditions d’utilisation) et les détails
frais de personnel (TP-59, frais
emploi pour un salarié ou un
employé en affectation ou en état
versions détaillées)30.

  1. Rabais sur la TPS / TVH
    sur les dépenses déduites

Si un employé a droit à son
Bureau à domicile du revenu
travail, il peut être admissible à un
remise sur la TPS ou la TVH payée sur ce
les dépenses31. Il peut demander quelque chose
remboursement en remplissant le formulaire GST370, demande de
Rabais sur la TPS / TVH pour
employés et employés et postuler pour le
remboursement à la ligne 45700 de sa déclaration de
le revenu. Un employé qui reçoit une rémunération du
TPS / TVH en ce qui concerne ces dépenses, le
remboursement de son revenu l’année où il
le recevoir.

Un employé peut avoir droit à une compensation de
TPS / TVH s’il a payé la TPS ou la TVH
en ce qui concerne certains coûts connexes
en service, s’il a déduit ces frais
dans sa déclaration de revenus et si l’employeur est
inscrit dans le fichier de la TPS / TVH. L’employeur ne peut pas faire ça
être une institution financière cotée
au sens de la partie IX du Droit fiscal
accise
32.

  1. Remboursements et
    honoraires

Les employeurs pourraient les indemniser
employés liés aux dépenses
contracté à domicile. Elle
pourrait le faire en leur payant des frais
fixe ou remboursé sur base de factures
spécifique.

Une allocation qu’un employé reçoit pour couvrir
fera partie de ses dépenses de bureau
considéré comme un avantage imposable,
l’employé peut ou non déduire
Frais de bureau33.

Une rémunération reçue par un employé, selon
les factures qu’il soumet à l’employeur pour
les fournitures achetées par l’employé seraient seules
généralement pas considéré comme un
avantage imposable. La règle est que ce n’est pas le cas
ne sera pas un avantage imposable pour
l’employé tant que les coûts sont
nécessaires à l’exercice des fonctions de
le travail34. Mais quand
les dépenses ont à la fois une composante personnelle et
un dysfonctionnement professionnel ou mixte
devrait être raisonnablement effectuée sur la base du ratio
entre usage personnel et professionnel35.
La portion allouée à un usage personnel
est un avantage imposable et l’employeur est tenu
déclarer et retenir la partie imposable du paiement.

De plus, un remboursement reçu par un employé
pour l’achat de matériel de bureau à
à la maison (comme le mobilier ou l’équipement de bureau
IT) serait généralement un avantage
imposable. En effet, lorsque le remboursement via
un employeur est lié à un actif acheté et
appartenant à l’employé, l’employé
obtenir de l’aide36. cependant,
l’ARC a reconnu la déclaration de l’État
urgence sanitaire au Canada due au COVID-19a
télétravail précipité pour un
nombre d’employés qui n’ont pas
équipement informatique approprié37.
À cet égard, l’ARC a indiqué que les frais
par l’employeur de l’achat par un employé de
équipement informatique personnel à exécuter
son travail immédiatement et adéquatement,
jusqu’à 500 $ et plus
présentation d’un reçu, ne sera pas
aucun avantage imposable pour l’employé parce que cela
la rémunération profite principalement à l’employeur38.

Notes de bas de page

1 Loi
impôt sur le revenu
, L.R.C. 1985, ch. 1
(5e supplément), art. 8 (1) i) (ii) et (iii).
Agence du revenu du Canada ( » ARC
»), Bulletin d’interprétation IT-35R2
Frais de personnel, y compris ceux
sur l’espace consacré au travail
à la maison »(26 août 1994).

2 LIRE,
ibid. art. 8 (13).

3
Ibid. art. 8 (1) i) (ii) et (iii).

4 pouces
ARC, Views Doc 9230748 (9 novembre 1992), basé sur ARC
sa position sur la jurisprudence, qu’elle a
résumé comme suit: « 1. il
il n’y a aucune exigence qu’il y ait une exigence
si cela est expressément stipulé dans le contrat de travail
est impliqué dans les termes nécessaires
l’exécution des fonctions de travail et 2.
une exigence serait une condition d’emploi implicite,
même si l’employé ne le fait pas
s’y conformer n’entraîne pas le licenciement, mais simplement
conséquences négatives pour l’employé
comme une évaluation défavorable de
les performances « .

5
IT-352R2, ici note 1 du paragraphe. 1.

6 ARC,
Vues Doc 2011-0394321E5 (1hein Mars 2011).

7 LIR,
ici note 1, art. 8 (13) a) (i). Le paragraphe
8 (13a) (ii) offre une autre condition que le bureau
à la maison « est utilisé exclusivement
pendant la période au cours de laquelle le montant est
rapport, afin de gagner un revenu du bureau ou
travail et utilisé pour rencontrer des clients ou
d’autres personnes sur une base régulière et
se poursuit dans le cours normal de l’exécution de
fonctions de bureau ou de travail ». dans le
dans le passé, l’ARC a confirmé ces réunions
devait être fait en personne (2013-0481171E5).
À la lumière des directives actuelles de
«Distance physique» signifie l’ARC
a été en mesure de réviser sa position, mais n’a pas
proposé de le modifier pour le moment.

8
IT-352R2, ici note 1 du paragraphe. 1.

9 ARC,
Views Doc 2007-0227511E5 (13 décembre 2007).

dix
Lors d’une conférence de liaison fiscale
sur le revenu entre l’ARC et les autorités fiscales
Institute (7 décembre 2010), a suggéré au TEI
Question suivante à l’ARC: «Question 10
de ce formulaire T2200 … demander des informations
par rapport au pourcentage du « jour de
travailler « où un employé travaille
son bureau à domicile … La référence à
le jour ouvrable sur le formulaire n’est pas
défini et implique que l’employé doit travailler
surtout à la maison pendant au moins 50 pour cent
chaque jour ouvrable pour pouvoir déduire
bureau à domicile. Étant
étant donné que la période de
les individus est l’année civile, nous sommes
bureau à domicile
pourrait être déductible si un employé doit
maintenir un bureau à domicile et l’utiliser
bureau a consacré au moins 50% de son temps à
travailler au cours de l’exercice
que ce bureau
qu’ils soient utilisés quotidiennement ou non. Ainsi, par exemple, un
l’employé doit pouvoir en bénéficier
déduction pour bureau à domicile
quand il travaille dans ce bureau pendant plus de deux jours et demi
par semaine ou en moyenne deux à trois semaines par mois …
L’ARC confirmerait-elle que les employés ne sont pas
tenus d’évaluer s’ils ont utilisé le bureau
à la maison pendant au moins 50% de chaque jour
travailler pendant un exercice? Si oui, l’ARC
la question 10 du formulaire T2200 changerait-elle?  »
Notez que le dernier formulaire T2200 demande « ce qui est
le pourcentage estimé de la journée de travail avant
quel employé travaillait depuis son bureau
Maison « .

11
ARC, Views Doc 9620507 (20 septembre 1996), où l’on
employé en congé
est autorisé
déduire les coûts pour la partie de
l’année où il a pu
travailler. L’ARC a déclaré: «Nous sommes
estime que la condition décrite dans le paragraphe
8 (13) a) (i) de la Loi est satisfait pour l’utilisation de
l’espace de travail à la maison
période … quand[il] n’était pas
invalidité. « 

12
Revenu Québec, «COVID-19 – Foire aux questions pour
burgers ”https://www.revenuquebec.ca/fr/maladie-a-coronavirus-covid-19/faq-pour-les-citoyens/>
(mis à jour le 5 mai 2020); Le droit de
impôt
, RLRQ, c. 1-3, art. 62.1.

13
LIS, ici note 1, art. 8 (13) b).

14
Ibid. art. 8 (1) (i) (ii); IT-352R2, ici note 1 à
para. 5.

15
IT-352R2, ibid. au par. 1 et 6; Horbay contre.
R, [2003] 2 CCI 2248; Lester contre. R, 2011
CCI 543; ARC, Views Doc 2000-0022015 (17 mai 2000).

16
IT-352R2, ibid. au par. 5.

17
Ibid. au par. 5.

18
Je suis revenu au Québec, ici note 12.

19
LIS, ici note 1, 8 (1) i) (iii); IT-352R2, ibid.
avec 9; ARC, Views Doc 2015-0603631I7 (19 juillet 2016).

20
ARC, Guide T4044: Coûts de main-d’œuvre
(2019).

21
ARC, Views Doc 2016-0634351E5 (22 août 2016).

22
ARC, Views Doc 2009-0317611E5 (5 janvier 2010).

23
Ibid.

24
Ibid; 2016-0634351E5, ici note 21.

25
Je suis revenu au Québec, ici note 12.

26
LIS, ici note 1, art. 8 (10).

27
ARC, Views Doc 2008-0276151E5 (26 septembre 2008).

28
9620507, ici note 11.

29
Le droit de impôt, ici note 12, art.
78.

30
Je suis revenu au Québec, ici note 12.

31
Guide T4044, ici note 20.

32
L.R.C. (1985) c. E-15.

33
ARC, Views Doc 2011-0402581I7 (12 juillet 2011).

34
ARC, Views Doc 9511195 (10 août 1995).

35
Ibid; LIR, au-dessus note 1, paragraphe
6 (1) a).

36
ARC, Views Doc 2011-0399171E5 (8 juin 2011).

37
ARC, Views Doc 2020-0845431C6 (22 avril 2020).

38
Ibid.

Cliquez ici pour voir l’article original.

Publié à l’origine le 5 mai 2020

Le contenu de cet article est destiné à fournir des informations générales
guide sur le sujet. Des conseils d’experts devraient être recherchés
sur vos circonstances spécifiques.