Accueil » News » Chronique: Les avantages indéniables du télétravail

Chronique: Les avantages indéniables du télétravail

  • par

introduction

Je voudrais développer un sujet qui me tenait à cœur au moment de ma retraite et que je ne pouvais pas réaliser que je me consacrerais plutôt à la guitare. Il s’agit de  » Télétravail » qui a été obligatoirement mis à jour suite à la pandémie de COVID-19. Ceux qui connaissent mon parcours professionnel savent que j’ai toujours été à la pointe des solutions innovantes et modernes qui nous sont proposées grâce à l’informatique. Ma banque a été la première dans le secteur bancaire et la deuxième nationale, après la STEG, à mécaniser pleinement la gestion des salaires et je voudrais saluer le grand précurseur de cette opération, et pas seulement M. Zoubeir Karoui, ancien directeur central informatique et organisation de notre Banque. Dix salariés ont travaillé pendant près d’un mois pour préparer l’administration du personnel (environ 600 salariés à l’époque), ainsi que les différentes déclarations sociales et fiscales. En janvier 1976, ce nombre a été réduit à deux (les autres ont été convertis en tâches plus gratifiantes) et le traitement des salaires n’a pris que 20 minutes. D’autres initiatives similaires, notamment depuis l’avènement de la bureautique, ont également permis de réaliser des gains de coûts de personnel ainsi que de développement du personnel par la formation et le recyclage. À partir de 1996, la communication avec les agences a été aussi rapide que les médias sociaux actuels. Le courrier n’était plus envoyé sur papier sauf en cas d’absolue nécessité, et le publipostage a remplacé des milliers d’heures de dactylographie avec toutes les inévitables erreurs.

Dans les années 2000, il était encore difficile de penser à la mise en œuvre du télétravail pour diverses raisons, tant sur le plan technique (équipements et lignes de réseau pas encore suffisamment développées) que légaux (statut du salarié travaillant à domicile). Mais l’idée me dérangeait et je pensais qu’un jour viendrait où j’aurais mon mot à dire à ce sujet.

Je me reproche de ne pas avoir commencé cette aventure en 2011 car j’avais un petit doute sur la volonté des chefs d’entreprise de me suivre dans le processus et la guitare a fait le reste.

Le principe est donc simple: un salarié n’a pas à se déplacer pour être uniquement devant sa machine pendant tout le temps de travail. Très facile!

Voici les avantages indéniables du télétravail (à titre indicatif et non limitatif):

  • Au niveau des charges d’exploitation de l’employeur
    • Gain d’espace, donc moins de coûts immobiliers (achat ou location) et les coûts associés (assurance, mobilier, etc.)
    • Plus de coûts opérationnels: électricité, climatisation, eau, maintenance, sécurité, transport pour certaines entreprises.
    • Moins d’absentéisme, en particulier chez les mères qui sont souvent obligées de s’absenter pour s’occuper de leurs enfants malades ou des employés qui sont moins susceptibles d’être infectés (point de l’ordre du jour) lorsqu’ils travaillent à la maison.
  • En termes de dépenses personnelles des employés
    • Plus ou très peu de frais de déplacement (entretien du carburant et des véhicules pour les propriétaires de voitures et coûts des transports publics, parfois même en taxi, pour d’autres).
    • Moins de vêtements et de cosmétiques (pour les femmes). J’ai dit moins, pas plus. Nos dames doivent conserver tout leur charme.
    • Moins de frais de restauration et une meilleure hygiène alimentaire.
  • En termes d’équilibre familial
    • Une meilleure qualité de sommeil, donc une meilleure prédisposition au travail.
    • Meilleure orientation pour les enfants (pas besoin de garderie, supervision des devoirs, etc.)
    • Profitez du temps gagné sur le trajet au bureau (en moyenne deux heures par jour) pour faire de l’exercice, profiter d’une activité culturelle ou musicale, du travail communautaire, etc.)
    • Moins de conflits de mariage, notamment en raison des réductions de coûts et du manque de stress.
  • À l’échelle nationale
    • Imaginez 20% du télétravail sur le marché du travail (je suis sûr que nous pouvons obtenir un pourcentage plus élevé). Cela signifie 20% de consommation d’énergie en moins et la même quantité de pollution.
    • Le trafic routier se déroulera plus facilement.
    • Les transports publics sont moins encombrés et plus propres.
    • L’Etat en profitera pour améliorer la qualité des services au citoyen à travers la réduction des charges qui en résultent au niveau du budget de l’Etat.
  • Ressources à mettre en œuvre pour la mise en œuvre du télétravail
    • Un système juridique qui établit de nouvelles règles pour les relations de travail entre employeur et employé et permet de garantir la sécurité de l’employé qui travaille à domicile.
    • Mise en place par les entreprises d’un système de quantification du travail du salarié à domicile en temps et en qualité.
    • Elaborer une charte de bonne conduite permettant la sécurité des opérations et le strict respect du secret professionnel.

Conclusion

Le virus Corona a imposé cette méthode qui a atténué les conséquences de la crise pour certaines entreprises. Restez sur la bonne voie. C’est simplement une question de volonté des chefs d’entreprise et du gouvernement. Selon une récente enquête réalisée en France, les salariés sont à 75% pour le télétravail. N’oublions pas que les Chinois et les plus grands groupes informatiques du monde ont longtemps suivi cette approche.

Belhassen Chennoufi

Ancien directeur central des ressources humaines et de la logistique de l’UIB

8 mai 2020