Accueil » News » Aide aux investissements dans les équipements d’application des produits phytopharmaceutiques

Aide aux investissements dans les équipements d’application des produits phytopharmaceutiques

  • par

Une enveloppe de 30 millions d’euros devrait bientôt être débloquée pour soutenir les agriculteurs qui investissent dans des équipements de haute qualité afin de réduire les distances de traitement.

30 millions d’euros d’aides à l’investissement

Lors de la création des zones de non-traitement – les fameux ZNT – au début de l’année, le gouvernement a annoncé le déblocage de 25 millions d’euros pour soutenir les agriculteurs dans un processus de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, etc. spécial pour les aider à investir dans des équipements de pulvérisation, ce qui permet une application plus précise et donc plus économique des produits. L’objectif est à la fois d’inciter les agriculteurs à appliquer de « bonnes pratiques agricoles » et de renforcer la protection de la population locale.

Enfin, le 9 mai, le ministre de l’Agriculture a annoncé que 30 millions d’euros seraient injectés pour « soutenir financièrement l’achat d’équipements destinés à une utilisation plus efficace des produits phytosanitaires, réduisant ainsi considérablement la dérive ou la dose de produits phytosanitaires ». ainsi que l’achat d’équipements permettant la mise en place de voies techniques alternatives pour l’utilisation des produits phytosanitaires ».

L’utilisation de ces matériaux de pulvérisation qui limitent le risque de dérive, qui doit répondre à des normes techniques précises, permet de réduire la largeur des zones non traitées à proximité des maisons.

Ce dispositif d’assistance, opéré par FranceAgriMer, sera ouvert de mi-juin au 31 décembre 2020. Il bénéficiera bien sûr aux agriculteurs, mais aussi aux groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) et aux coopératives utilisant des machines agricoles (Cuma) de tous les secteurs agricoles. secteurs agricoles du territoire (viticulture, grandes cultures, fruits et légumes, cultures maraîchères spécialisées). À suivre…

Communiqué de presse du ministère de l’agriculture du 9 mai 2020

Article du 2020-05-19 12:00:00 – © Copyright Les Echos Publishing