Accueil » News » acheter Self-Defense Shocker Taser à une distance de 3/5 mètres

acheter Self-Defense Shocker Taser à une distance de 3/5 mètres

  • par

Pistolet électrique Self Defense Taser Shocker anti-agressionisolé

  • Utilisable en contact ou à distance par taser
  • avec viseur / pointeur laser
  • fourni avec 2 cartouches et câble de charge
  • 800 000 volts minimum pendant 15 secondes (maximum)
  • Batterie incluse
  • LIVRÉ SANS INSTRUCTIONS
  • importation sur commande réservée aux pays étrangers!

CONTENU DU COLIS:

  • 1 Taser
  • 2 cartouches
  • 1 câble de charge AC avant Fiches EU ou US avec adaptateur EU, sous réserve de disponibilité
  • 1 étui de transport semi-dur

Avant de commander, vérifiez si les lois de votre pays vous autorisent à posséder ce type d’arme de défense.

Nous ne sommes pas responsables si l’article est confisqué aux douanes! (dans ce cas aucune réclamation ne sera traitée).

Tous les frais d’expédition et de douane (TVA ou autres) sont à la charge du destinataire et doivent être payés par l’acheteur.

En droit français:

  • ARME DE CATÉGORIE B
  • L’acquisition et la possession d’armes de catégorie B par des particuliers sont soumises à autorisation. Cette autorisation est accordée sous certaines conditions aux particuliers pour la pratique du tir sur cible ou pour des raisons de sécurité.
  • Sa vente aux mineurs est interdite.
  • La porte est interdite (sauf autorisation pour des raisons légitimes).
  • textes juridiques: service-public.fr

Précision importante:

La possession d’un pointeur laser est interdite en France.

UNIQUEMENT POUR L’EXPORTATION! Article réservé à à l’étranger (hors métropole ou outre-mer)!

EXTRAITS DE TEXTES JURIDIQUES POUR LA FRANCE (consulter le site officiel pour toute la législation):

Les armes à décharge électrique qui provoquent une décharge électrique à distance sont classées dans
catégorie d’armes pour laquelle une licence est requise, donc dans la catégorie B (par exemple taser X26, arrêt C2).
En revanche, le décret introduit un durcissement du régime des armes à décharge électrique
contact classé par défaut dans la catégorie B ou autrement par décret en catégorie D (2 °)
interministériel (choquant).

ARMES DE TOUTES LES CATÉGORIES SOUMISES À L’AUTORISATION:
Armes avec les règles les plus strictes pour l’acquisition, la possession, le stockage et la conservation
sévère.
Le requérant, pour obtenir un permis d’acquérir et de posséder ces armes
catégories, doivent contenir des promesses de fiabilité (article 30 du décret du 30 juillet 2013):
– ne pas être condamné pour l’une des charges visées au 1 ° de l’article L. 312-3 du
code de sécurité intérieure et indiqué dans le bulletin 2 de son casier judiciaire;
– ne pas être enregistré dans le dossier national des personnes qui ne peuvent être obtenues et ne sont pas détenues
armes (FINIADA); le préfet peut également en faire la demande auprès du service régional de santé
indiquer qu’il n’est pas sous surveillance de protection, qu’il n’est pas hospitalisé sans
son consentement ou que son état mental n’est pas incompatible avec la détention d’un
arme;
– l’enquête montre qu’il ne se comporte pas de manière incompétente avec la possession d’une arme
au nom du préfet.
2
La réglementation actuelle fournit trois raisons pour revendiquer leur acquisition et leur droit
détention: motif de la pratique du tir sur cible (article 34), motif de la défense (article 33), motif
de collecte de matériel de guerre ancien de catégorie A2 (article 27).
La demande doit être adressée à la préfecture du lieu de résidence avec les pièces justificatives suivantes
domicile du demandeur (article 11).
Dans tous les cas, les documents suivants sont requis (article 12):
pièce d’identité valide du demandeur;
– preuve de résidence ou lieu d’exercice de l’activité;
Déclaration légalement complétée et signée, indiquant le nombre d’armes dans le
moment de l’application, leurs catégories, tailles, marques, modèles et numéros;
– certificat médical de moins d’un mois confirmant l’état physique et mental du demandeur
n’est pas incompatible avec la possession d’armes et de munitions;
– certificat médical de moins d’un mois, si le demandeur suit ou a suivi
traitement dans le service ou le secteur psychiatrique d’un établissement de santé;
– justification des installations visées aux articles 113 à 119 (coffre-fort).
Pour les tireurs cibles, l’acquisition dépend de la production de pièces supplémentaires
en connection:
certificat de naissance avec informations marginales;
– présentation d’une licence française valide d’objectif sportif
par le médecin;
avis favorable de la fédération française de tir;
– Preuve de possession d’un coffre-fort au domicile du demandeur pour l’entretien de
armes.
Pour les personnes exposées à des risques graves du fait de leur activité professionnelle, l’acquisition
dépend de la production des pièces supplémentaires suivantes:
– indication de l’adresse du local commercial ou de la résidence secondaire pour les personnes
demander une deuxième arme pour cette pièce ou cette maison;
– attestation de suivi de la formation initiale en sécurité, stockage et
traitant de ces armes.
Pour les gouvernements, les musées, les collections, l’acquisition dépend de la production de
composants supplémentaires suivants:
– pour tous les candidats: un rapport sur la protection contre le vol ou
cambriolages et sur les méthodes de conservation du matériel, avec l’avis du préfet de
service concerné, s’il diffère de celui du préfet qui délivre la licence;
– pour les candidats autres que les musées: tout document provenant de matériel de guerre
l’objet de la demande; le certificat de désactivation des armes et des systèmes d’armes
intégré;
– pour les personnes morales, la preuve de leur identité et la qualité de leur identité
représentants, leur siège et leurs activités.