Accueil » News » Qu’est-ce que l’amortissement fiscal? Comprendre et calculer votre amortissement fiscal

Qu’est-ce que l’amortissement fiscal? Comprendre et calculer votre amortissement fiscal

  • par

->

L’amortissement fiscal est un régime fiscal conçu pour encourager l’investissement. En principe, aucune déduction immédiate ne peut être appliquée aux actifs enregistrés en tant qu’immobilisations. En contrepartie, il est possible d’effectuer une déduction dans le temps avec amortissement. Outre l’amortissement qui peut être inclus dans les comptes (amortissement linéaire, solde écarté ou décroissant), il existe un amortissement qui offre des avantages fiscaux au législateur: l’amortissement fiscal.

Qu’est-ce que l’amortissement (amortir un actif en comptabilité)?

Certains actifs sont affectés en permanence à l’activité de l’entreprise (bâtiments, équipements informatiques, etc.) et doivent être enregistrés en immobilisations (ils se distinguent des actifs courants dont l’usage est de courte durée). les actifs peuvent être amortis et si l’acheteur ne peut pas déduire immédiatement leur valeur d’acquisition, il peut déduire une certaine partie de la valeur pendant une période de temps, égale à la période normale d’utilisation de la propriété  ». Cette période d’utilisation normale dépend de la nature de l’article:

  • 3 à 5 ans pour les ordinateurs,

  • 5 ans pour les véhicules,

  • 5 ans pour les brevets.

  • 20 à 50 ans pour les bâtiments commerciaux,

  • 20 ans pour les bâtiments industriels,

  • 15 ans pour la maçonnerie,

Les différents types d’amortissements

Voici la typologie de l’amortissement applicable:

  • amortissements linéaires dont le montant annuel est constant (les rentes déductibles étant calculées sur la même base)

  • bilan décroissant. Dans cette hypothèse, le montant des rentes diminue avec le temps, car un coefficient est appliqué et la base d’amortissement est la valeur comptable nette (c’est-à-dire la valeur de l’actif moins la dépréciation déjà expirée). Le coefficient applicable est de 1,25 pour les marchandises d’une durée de vie de 3 ou 4 ans, 1,75 si leur durée de vie est de 5 ou 6 ans, 2,25 si elle est supérieure à 6 ans.

  • l’amortissement fiscal, qui est une exonération fiscale, permettant à l’actif d’être amorti en très peu de temps.

Notre simulateur d’amortissement compare rapidement les hypothèses linéaires et décroissantes.

Qu’est-ce que l’amortissement fiscal?

Le législateur a prévu cette équipement d’amortissement accéléré pour encourager certains investissements. Cela permet à l’entreprise de bénéficier d’une déduction très importante pendant une très courte période après la reprise. Ces amortissements n’existent pas dans les comptes et sont des provisions purement fiscales. Pour cette raison, ils sont appelés amortissements fiscaux. La durée de l’amortissement fiscal peut être de 12 mois ou 24 mois, selon la nature du bien acquis. Par exemple, l’entreprise qui a acheté un logiciel peut déduire la totalité de sa valeur d’achat pendant 12 mois.

Comment la dépréciation fiscale est-elle enregistrée?

D’un point de vue comptable, nous appliquons les règles générales d’amortissement et il y en a donc un écart entre l’amortissement comptable et fiscal. Par exemple, la société bénéficiera d’un avantage fiscal au cours des premiers mois d’amortissement, qu’elle devra rétablir dans les années suivantes (via les reprises d’amortissements spéciaux).

Par exemple, le 1er janvier de l’année N, 10 000 € de logiciels seront achetés. La durée de vie normale est de 5 ans et l’entreprise peut bénéficier d’une dépréciation exceptionnelle sur 12 mois.
Le tableau d’amortissement suivant s’applique:

Années

Amortissement exceptionnel

Amortissement comptable

Commission d’amortissement exceptionnelle

Annulation d’une perte de valeur

NE PAS

10 000

2000

8000

N + 1

2000

2000

2000

N + 2

2000

2000

N + 3

2000

2000

N + 4

2000

2000

En conséquence, sous N, la société bénéficie d’une déduction supplémentaire de 8 000 euros. Cependant, le résultat fiscal sera augmenté de 2000 euros sur les 4 prochaines années. Globalement, les amortissements exceptionnels ne confèrent donc aucun avantage fiscal au bénéficiaire (contrairement aux crédits et crédits d’impôt), ce dernier ne bénéficiant que d’un avantage temporaire.

Quelles sont les différentes dépréciations fiscales?

Ce sont les différents actifs qui peuvent faire l’objet d’amortissements fiscaux:

Logiciel

Les entreprises qui achètent un logiciel peuvent l’amortir entièrement pendant 12 mois. Les coûts d’achat d’un site Web sont équivalents à ceux d’achat de logiciels.
Lorsque le logiciel est acheté au cours de l’année, la déduction est répartie pro rata temporis sur 2 exercices.
Par exemple, le 1er juin 2016, un logiciel sera acheté, 2 000 €. L’entreprise peut déduire 2000 x 7/12 = 1166 euros pour 2016 et 8834 euros pour 2017

Investissements dans les PME innovantes

Les souscriptions au capital des PME innovantes à partir de 2016 sont amortissables sur 5 ans.

Qu’est-ce que le sur-amortissement?

La loi Macron prévoit une dépréciation supplémentaire de 40% lorsque l’un des investissements suivants est effectué:

  • les matériaux et outils utilisés pour les activités de fabrication ou de transformation industrielle, à l’exclusion du matériel mobile ou roulant destiné aux activités de transport,

  • matériel de manutention,

  • installations de purification de l’eau et de purification de l’atmosphère,

  • les installations produisant de la vapeur, de la chaleur ou de l’énergie, à l’exception des installations produisant de l’énergie électrique dont la production bénéficie de prix d’achat réglementés,

  • matériaux et outils utilisés pour les activités de recherche scientifique ou technique,

  • installations, équipements, lignes et câblage de réseaux de communications électroniques à fibres optiques pour lesquels aucun soutien public n’est versé,

  • éléments structurels, matériaux et outils utilisés pour le transport par câble,

  • les véhicules de plus de 3,5 tonnes fonctionnant au gaz naturel ou au biométhane, acquis ou loués ou loués avec option d’achat,

Par exemple, pendant la période d’utilisation du bien et en plus de l’amortissement conventionnel, l’entreprise peut déduire 40% de la valeur d’acquisition de ce bien. L’amortissement concernera donc à terme 140% de cette valeur d’acquisition.

Confiez-nous votre comptabilité à 80 € / mois. Une offre 100% en ligne et sans engagement. Nos équipes s'occupent de tout pour vous! J'y vais

au sujet de

Cet article a été rédigé par le cabinet d’expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité: aider les entrepreneurs à démarrer et leur épargner le fardeau comptable.

Nos petits plus: des outils innovants, des prix bienveillants, des sourires constants.

En savoir plus