Accueil » News » Coronavirus et achats en ligne – Ce qui change pendant l’accouchement – Actualités

Coronavirus et achats en ligne – Ce qui change pendant l’accouchement – Actualités

  • par

Alors que de nombreuses entreprises physiques sont contraintes de fermer en raison de l’épidémie de Covid-19, les vendeurs en ligne sont autorisés à continuer de travailler. Avec des règles de jeu légèrement différentes des règles normalement appliquées. Vous pouvez demander nos réponses aux questions les plus importantes.

Puis-je acheter tout ce que je veux en ligne?

En théorie oui. Le gouvernement n’ayant pas imposé d’interdiction, les commerçants ont le droit de vendre les produits habituels en ligne. Dans la pratique, cependant, certains peuvent rencontrer des problèmes de livraison ou décider volontairement de favoriser la livraison de certains types de produits, tels que la nourriture, les produits d’hygiène ou l’équipement informatique nécessaire au télétravail.

Un commerçant a-t-il le droit de refuser de vendre ou de limiter les articles en stock?

Qu’il s’agisse de maintenir son organisation, de stocker pour des acheteurs potentiels ou pour toute autre raison, un commerçant a le droit de ne pas mettre en vente certains produits qu’il possède. Dans ce cas, il doit s’assurer qu’elles n’apparaissent pas sur son site comme étant disponibles à la vente. Dans le cas où il prend cette décision après confirmation de la commande, il peut, comme en temps normal, être assuré que le produit n’est plus disponible pour annuler la vente.

Comment se déroule la livraison pendant la période de confinement?

La plupart des marchands ont suspendu la livraison à un point de dépôt, un magasin ou un bureau de poste. La livraison se fait donc presque exclusivement à domicile. Tous les transporteurs ont également pris des mesures pour assurer une livraison sans contact entre le livreur et le client (colis laissé à la porte, pas de signature ou signature du récépissé par le livreur pour le client, etc.).

Le vendeur n’a pas respecté le délai fixé. Quels sont mes droits?

En ce qui concerne la propagation du coronavirus « Force Majeure »le professionnel n’est pas tenu de respecter les délais indiqués. En cas de retard de livraison vous avez deux solutions: soit attendre soit indiquer au commerçant un nouveau délai de livraison « raisonnable », qui peut varier selon l’urgence et la nature du produit. Vous ne pouvez annuler votre commande sans frais que si le commerçant ne respecte pas ce nouveau délai. Il en va de même pour les disques (par exemple, le client ne peut pas obtenir de compensation si le commerçant reporte l’emplacement). Dans la pratique, certains commerçants ont déjà pris des mesures pour assouplir les conditions de livraison et de retour. Demandez-leur.

J’ai reçu un produit que je n’aime pas. Puis-je le retourner à l’expéditeur?

Comme en temps normal, vous disposez de 14 jours à compter de la réception d’un colis pour le retirer. Plus précisément, vous devez avoir informé le vendeur de votre intention de vous rétracter dans ce délai. Cela peut se faire notamment via l’espace client ou par e-mail. Vous disposez alors de 14 jours pour retourner le produit. Cependant, le commerçant ne peut pas vous critiquer si vous n’avez pas pu retourner le colis à temps de bonne foi (car vous n’étiez pas autorisé à quitter votre maison, seul le bureau était fermé, etc.). Encore une fois, certains commerçants ont pris l’initiative de prolonger leurs délais de retour. Le professionnel, pour sa part, n’a le droit de vous rembourser que lorsqu’il a reçu le colis ou lorsque vous lui avez envoyé une preuve d’expédition (voir conditions générales).