Accueil » News » Réduisez vos impôts grâce au télétravail

Réduisez vos impôts grâce au télétravail

  • par

Non, je vais vous le dire tout de suite, le contribuable ne paie pas pour une belle chaise ergonomique ou un bureau IKEA que vous avez acheté à la hâte lorsque votre patron vous a renvoyé chez vous.


Stéphanie GrammondStéphanie Grammond
La presse

Mais pour bien d’autres choses, vous pouvez obtenir une belle économie d’impôt si vous produisez votre déclaration de revenus pour 2020 l’année prochaine.

Normalement, les règles sont assez restrictives pour les employés qui travaillent à domicile quelques jours par semaine. Mais avec la pandémie de COVID-19, de nombreux travailleurs à domicile pourront déduire certaines dépenses … dans la mesure où leur employeur ne les a pas encore payés. Bien sûr, je ne peux pas y aller deux fois.

Examinons de plus près.

Les critères à respecter

Pour déterminer si vous avez droit à une déduction, vous devez d’abord répondre à l’un de ces deux critères.

Premier critère: vous devez démontrer que votre lieu de résidence est votre lieu de travail principal, ce qui signifie généralement plus de 50% du temps. Cela «devrait généralement être le cas dans le contexte actuel», a expliqué Revenu Québec.

Il est raisonnable de croire que l’Agence du revenu du Canada (ARC) va dans le même sens, a déclaré Jean-François Thuot, expert fiscal associé à PwC.

Une clarification ne serait pas trop, car plusieurs questions se posent. Par exemple, un employé est-il éligible s’il travaille à 100% à domicile, mais seulement trois mois par an? Et que ferons-nous s’il doit se rendre au bureau à temps partiel pour respecter les règles de distance?

Si vous ne remplissez pas le premier critère, le second est encore plus limité: vous devez prouver que votre bureau est utilisé uniquement pour votre travail et qu’il est utilisé pour rencontrer régulièrement des clients ou d’autres partenaires commerciaux.

« La loi ne force pas les rencontres physiques. Mais les autorités fiscales l’ont toujours interprété de cette façon « , a déclaré Thuot. Cependant, certaines décisions de justice ont déterminé que les téléconférences sont également acceptables.

Il est temps d’assouplir ces lignes directrices si nous voulons encourager le télétravail, au moment de la grande enfermement et même au-delà. Après tout, nous sommes au XXIe siècle. Téléconférences et réunions à Zoom sont la norme.

Dépenses déductibles

Après cela, les coûts que vous pouvez déduire dépendent de votre statut d’employé.

En tant qu’employé, vous pouvez déduire les fournitures que vous utilisez pour vos tâches (par exemple, papeterie, crayons et stylos, enveloppes, tampons, cartouches d’imprimante) et les frais de connexion Internet, selon votre utilisation pour le travail.

Les frais pour les appels longue distance liés au travail sont déductibles. « Cependant, nous ne sommes pas autorisés à déduire le coût mensuel du téléphone privé de base », a expliqué Stéphane Leblanc, expert fiscal associé chez EY.

Quant au téléphone mobile, «nous pouvons déduire les frais d’appel si nous pouvons justifier la consommation de données ou de minutes utilisées directement pour la tâche. Nous pouvons également déduire le coût de l’abonnement mensuel au prorata de l’utilisation de la piste « , poursuit M. Leblanc.

Si vous êtes propriétaire d’une maison, vous pouvez déduire les frais de bureau pour l’électricité, le chauffage, les produits de nettoyage et les luminaires. Si vous êtes locataire, vous pouvez également déduire une partie de votre loyer.

Mais dans les deux cas, vous devez être raisonnable et considérer l’espace de votre bureau par rapport à la taille de votre maison. Et soyez prudent, « Il y a une ordonnance du tribunal spécifiant que le sous-sol doit être pris en compte dans la superficie totale en pieds carrés », a déclaré Thuot.

Par exemple, si votre bureau occupe 25% de votre espace de vie et que vous utilisez votre bureau à 80% pour le travail, vous ne pouvez déduire que 20% des coûts (25% x 80%), comme l’explique Revenu Québec dans sa FAQ.

Le personnel de la Commission est plus gâté. Ils peuvent déduire une partie de la taxe foncière et de l’assurance habitation, en plus de toutes les dépenses antérieures.

Les travailleurs indépendants peuvent même déduire des intérêts sur leur prêt hypothécaire. Ils sont également les seuls à pouvoir rembourser l’achat de mobilier ou d’équipement (bureau, ordinateur, imprimante, etc.).

Allocation et compensation

Avec la pandémie, les employeurs ont offert à leurs employés une compensation ou un remboursement pour l’achat de l’équipement nécessaire au télétravail.

Revenu Québec et l’ARC ont récemment indiqué que l’achat de matériel informatique, jusqu’à 500 $, n’est pas considéré comme un revenu imposable pour les employés (comme c’est normalement le cas) dans la mesure où il est utilisé pour leur travail.

Moins de paperasse s’il vous plaît

Pour déduire les frais de télétravail, les employés doivent obtenir le formulaire T2200 au niveau fédéral et TP-64.3 au Québec auprès de leur employeur. Mais CPA Canada a demandé au gouvernement de mettre en œuvre un processus simplifié pour réduire les formalités administratives.

On pourrait mettre une case directement sur le T4 qui a déjà été soumise par tous les employeurs, précise M. Leblanc.

Ce serait tellement plus facile pour tout le monde!