Accueil » News » Comment enregistrer une acquisition de capital?

Comment enregistrer une acquisition de capital?

  • par

Le acquisitions d’immobilisations donner lieu à traitements comptables particuliers et en particulier à un comptabilité spécifique. Compta-Facile lui dédier un fichier qui répond à la question: la responsabilité de l’achat d’une immobilisation ?

comptabilité d'acquisition d'actifs

Qu’est-ce qu’un bien d’équipement?

A. immobilisation en est un actif qui sera utilisé par une entreprise pour une durée supérieure à l’exercice en cours et destinés à être utilisés pour produire des biens ou à fournir des services, à être loués à des tiers ou à être utilisés en interne.

Pour répondre à la définition d’un actif, il doit s’agir d’un élément identifiable ce qui donne avantages économiques futurs à l’entreprise (c’est-à-dire qui aide à générer des flux de trésorerie nets), qui génère une ressource que l’entreprise génère contrôle et dont le coût peut être évalué de manière fiable.

L’actif peut être:

Il s’agit notamment des investissements et des instruments financiers (actions, actions, actions, prêts, etc.).

Cela concerne les logiciels, qu’ils soient ou non loués, porte, entreprise, brevet, marque, etc.

Cette catégorie comprend tout l’équipement utilisé par une entreprise: équipement informatique, véhicule, machinerie, outillage, logement, etc.


Avez-vous besoin d’un comptable agréé? Recevez un devis rapidement et gratuitement
adapté à vos souhaits de notre partenaire ECL DIRECT


Déterminer le coût d’entrée d’une immobilisation

Le immobilisations devrait être compté à un prix appelé frais d’entrée dans le patrimoine. Dans le cas d’un achat de biens d’équipement, on parle de frais d’acquisition.

Coûts d’achat = prix d’achat + frais directement attribuables (frais accessoires)

Chacun des composants est décrit en détail ci-dessous

Prix ​​d’achat de l’actif

Il s’agit du montant payé pour acquérir la propriété plus, le cas échéant, les taxes non remboursables. A déduire de ce montant:

  • Taxes à récupérer (ex: TVA),
  • Les remises, remises ou remises obtenues,
  • Et les remises obtenues.

Coûts supplémentaires lors de l’acquisition de l’actif

Le les coûts directement attribuables à l’acquisition de l’actif ou à sa mise en service devrait être inclus dans les frais d’achat de l’actif s’il est pris en charge pendant la période d’acquisition de l’actif. Cela comprend:

  • Frais d’acquisition d’immobilisations: droits de mutation (droits d’enregistrement et de timbre), frais (frais de courtage, notaires, etc.), commissions (frais de courtage) et frais d’acte,
  • Les droits de douane et toutes taxes assimilées à la TVA non récupérables par l’entreprise,
  • Et les frais de livraison, de transport (et d’assurance transport), d’installation, de montage et de manutention lorsque ceux-ci permettent l’utilisation de l’actif.

Les coûts qui ne sont pas nécessaires pour l’acquisition de l’actif ou pour le mettre en bon état sont exclus des coûts d’acquisition et doivent être comptabilisés directement en tant que coûts. Cela comprend, par exemple, les coûts de formation du personnel à l’utilisation et à la maintenance des machines.

A. option ne peut être exercé que pour le  » les coûts d’investissement Au sens strict du terme (tel que défini ci-dessus). En théorie, ils doivent être comptabilisés en actifs, mais ils peuvent, au gré de l’entreprise, être enregistrés directement dans coûter. En revanche, si l’entreprise choisit cette solution, elle doit l’appliquer à tous les actifs corporels et incorporels qu’elle achète (toutefois, l’option peut être exercée séparément pour les actifs financiers). De plus, tous les autres coûts supplémentaires doivent être inclus dans les coûts d’entrée de l’actif, aucun autre choix n’étant possible.

Enregistrer l’actif dans la comptabilité

Le comptabilisation de l’acquisition d’une immobilisation suit le traitement suivant:

  • Nous charge :
    • Le compte correspondant de la classe 2 «immobilisations» (20 «immobilisations incorporelles», 21 «immobilisations corporelles», 26 «investissements et créances liés aux investissements» ou 27 «autres immobilisations financières»),
    • Compte 44562 « TVA déductible sur immobilisations »,
  • Et nous crédits compte 404 « Fournisseurs d’immobilisations ».

À titre d’exception, le PCG prévoit l’exercice de l’option de ne pas inclure les biens d’équipement actifs insignifiants. Les actifs sont considérés comme entièrement consommés lors de la mise en service et doivent donc apparaître en coûts. C’est une tolérance fiscale qui s’applique en comptabilité: les équipements et mobiliers dont la valeur unitaire n’excède pas 500 euros HT peuvent être comptabilisés sur le compte 6063. En pratique, cette mesure peut bénéficier de biens normalement enregistrés dans les comptes 2154 , 2155, 2183 et 2184 (uniquement pour les meubles en cas de rénovation en cours). Le calendrier comptable est alors le suivant:

  • Nous charge :
    • Compte 6063 « Entretien et petites fournitures »,
    • Compte 445661 « TVA déductible sur d’autres biens et services »,
  • Et nous crédits le compte 401 « Fournisseurs ».

Amortir activement

Une fois l’acquisition reconnue, l’actif doit être amorti à la fin de l’exercice. Celui-ci est enregistré chaque année dans les comptes de l’entreprise (on parle de comptabilisation des amortissements).

L’amortissement est conçu pour reconnaître la perte de valeur d’un actif résultant de son utilisation, de sa détérioration ou de son vieillissement. Ils nécessitent la détermination préalable de la durée de vie probable du bien concerné.

Pour plus d’informations:

Conclusion : Les achats d’immobilisations doivent être enregistrés en débit d’un compte de classe 2 « Immobilisations » à leur prix d’acquisition, selon la nature de l’immobilisation (incorporelle, corporelle ou financière). Doit non seulement inclure le prix d’achat, mais également les frais accessoires encourus dans le cadre de l’acquisition du bien ou de sa mise en service.