Accueil » News » vol massif au stade de rugby

vol massif au stade de rugby

  • par

La fin de saison est ruinée pour l’Union Cognac Saint-Jean d’Angély. Le club, à la tête de sa poule fédérale 1, se prépare à une matinée difficile après la crise de Covid-19. Et au parc sportif de Cognac, abandonné lors de son incarcération, elle a découvert que son club-house avait été la cible d’un vol qui a laissé sa marque, comme l’ont révélé lundi nos confrères de « Charente Libre ».

La propriété est située sous la tribune du stade, dans le parc François-Ier, à Cognac. Une cloison menant à la cuisine a été écrasée à coups. Les auteurs ont entièrement complété un grand stock de vin et une machine à plancha. « Nous préparions de grandes réceptions pour les matchs contre Dax et Saint-Jean de Luz », a déclaré la coprésidente de l’UCS Lilian Tessendier, qui a beaucoup à offrir.

Ce n’est jamais le bon moment pour des choses comme ça, mais maintenant nous sommes déçus. Certains ne se soucient pas de la solidarité, de la bonne citoyenneté … « 

Le distributeur de boissons et de bonbons a été consciencieusement vidé, mais a également été complètement détruit. « Ils se sont cassés pour casser, juste pour le plaisir … »

Les auteurs sont également entrés dans l’ancien propriétaire du parc sportif, désormais affecté aux entraîneurs, Christophe Hamacek et Nicolas Cabannes, dont les résidences principales se trouvent dans les Landes. Le butin comprend une télévision, du matériel informatique, un VTT, du linge de lit, etc.

Un véhicule Opel Corsa emprunté par le club a également été volé. Il a été retrouvé ce dimanche rue Robert-Daugas.

Les dégâts ont été découverts par Jordan Cremoux, membre du conseil d’administration de l’école de rugby, qui a ramassé un journal le dimanche 25 avril. Les auteurs auraient franchi l’entrée des joueurs au milieu de la galerie principale. Le parc sportif, en pleine rénovation, a déjà été « visité » par le passé. Cette fois, le cambriolage aurait pu se produire deux fois. Les faits peuvent remonter à quelques semaines.

Une plainte a été déposée, la police de Cognac doit ouvrir une enquête.