Accueil » News » Réouverture des écoles: les parents ont encore des questions, prévient la FCPQ

Réouverture des écoles: les parents ont encore des questions, prévient la FCPQ

  • par

La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) dit que plusieurs questions restent sans réponse et qu’il y aura des nouvelles suite à l’annonce de la réouverture des écoles primaires à compter du 11 mai.

L’organisation a déclaré dans un communiqué que plusieurs parents qui attendaient plus d’informations pour prendre leur décision étaient affamés.

Quelques exemples de préoccupations:

Les parents d’élèves ayant des besoins spéciaux sont invités à les envoyer à l’école. Qu’en est-il des élèves du secondaire qui ont des problèmes scolaires ou qui ont besoin de socialiser et qui ont besoin de conseils?

Ces jeunes et leurs parents ont un grand besoin de motivation et de soutien dans les semaines à venir. Des mesures sont-elles prises à cet effet?

La FCPQ est heureuse d’apprendre que le suivi pédagogique des élèves qui restent à la maison sera amélioré et que les parents pourront restaurer les effets personnels de leur jeunesse.

Les parents se félicitent également des mesures annoncées pour promouvoir l’accessibilité et l’égalité, telles que l’achat de tablettes et le prêt de matériel informatique.

Cependant, un flou demeure du côté éducatif. Les parents se demandent comment ils peuvent faire en sorte que leurs jeunes ne soient pas punis s’ils choisissent l’enseignement à distance. Y aura-t-il de nouvelles leçons ou simplement la consolidation des connaissances acquises? Le travail et les évaluations sont-ils obligatoires?

Malgré des tentatives de clarification, la FCPQ est confuse quant aux intentions de ce côté.

Il y a aussi des problèmes terre à terre, selon l’organisation, comme les mesures de distance dans les couloirs ou au dîner, ou même lorsque les bus passent lorsque le service est adapté à la situation.

Depuis l’annonce du plan lundi après-midi, de nombreuses questions ont été posées à la Fédération. Ces questions seront communiquées au ministre de l’Éducation et soumises aux comités consultatifs auxquels la FCPQ participe cette semaine.

 » Les parents ont grand besoin d’une communication claire et d’informations détaillées pour avoir une image réelle de la situation et prendre des décisions éclairées pour leurs familles et les jeunes. Résumant Kévin Roy, président de la FCPQ.

La FCPQ conclut en disant qu’elle est consciente de la complexité de la situation et des mesures à prendre, et se dit prête à travailler avec ses partenaires du secteur de l’éducation pour trouver ensemble des solutions et aider à les communiquer aux parents.

Lisez aussi:
« C’est un retour progressif, prudent et volontaire en classe. – Jean-François Roberge